Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2007 6 19 /05 /mai /2007 18:41

Forte mobilisation policière dimanche en France*

/par Rémy BELLON/

PARIS (AFP) - Une forte mobilisation policière est prévue dimanche en
France en cas d'incidents, pour le second tour de la présidentielle,
plus de 3.000 CRS et gendarmes mobiles étant mobilisés pour la seule
région parisienne, selon des sources policières.

Un peu plus de quarante compagnies de CRS et d'escadrons de gendarmes
mobiles (GM) sont prévus à Paris et dans les trois départements de la
petite couronne (Seine-Saint-Denis
<http://fr.fc.yahoo.com/i/iledefrance.html>, Val-de-marne,
Hauts-de-Seine), selon ces sources, soit plus de 3.000 hommes et
femmes.

Les gares, dans ces départements, seront surveillées par le Service
région de la police des transports (SRPT) afin notamment "de prévenir
la
venue de bandes" qui voudraient éventuellement en "découdre" dans la
capitale pour les festivités.

"Il n'y a pas de signes avant-coureurs ni de remontée d'informations
alarmistes mais nous sommes vigilants dans les banlieues et nous
surveillons les mouvances radicales de l'extrême gauche", indiquait-on
de sources policières.

Dans la France entière, il y aura quelque 80 compagnies de GM et de
CRS,
- dont la moitié en région parisienne -, auxquelles s'ajoutent "les
milliers" de policiers et gendarmes en uniforme ou des civils comme
ceux
des Renseignements généraux ou de la police judiciaire (PJ), selon ces
mêmes sources, qui précisaient : "C'est un effectif de soirées de
grands
matches de la Coupe du Monde (de football
<http://fr.sports.yahoo.com/fo/>, 1998) ou de nuits de réveillon, pas
plus pas moins, à la hauteur de l'événement" de dimanche.

La crainte existe que les festivités donnent lieu à de "possibles
débordements" dans la nuit. La venue de bandes dans la capitale "pour
s'amuser et +dépouiller+", la possibilité qu'une victoire du candidat
UMP <http://fr.news.yahoo.com/u/ump.html> Nicolas Sarkozy
<http://fr.news.yahoo.com/presidentielle/nicolas-sarkozy.html>
"provoque
des réactions de rejet" dans certains quartiers sensibles sont ainsi
fréquemment citées.

Les mêmes craintes, soulignait-on, existaient lors du premier tour,
mais
il "n'y a pas eu d'incidents".

A Paris, deux jeunes majeurs ont été placés en garde à vue dans le
cadre
d'une enquête sur les incendies de 60 véhicules survenus la nuit
précédant le premier tour, dans les quartiers nord-est de Paris, puis
jugés en comparution immédiate.

Ils sont soupçonnés appartenir "à la mouvance anarchiste et autonome",
selon la police, et des "perquisitions ont été menées dans des squats
parisiens" abritant cette mouvance.

"La mouvance radicale de l'extrême gauche, celle qu'on avait vue durant
les manifestations anti-CPE, pourrait se manifester surtout si Sarkozy
<http://fr.news.yahoo.com/presidentielle/nicolas-sarkozy.html>
l'emporte
et nous la surveillons", font valoir ces sources policières.

Certains responsables policiers pensent que des incidents pourraient
être localisés dans le "93" d'où sont parties les émeutes de 2005.

Mais il n'y a pas de "signes précurseurs", ce qui est confirmé sur le
terrain par plusieurs responsables d'associations interrogés par l'AFP
en Seine-Saint-Denis <http://fr.fc.yahoo.com/i/iledefrance.html> ou
dans
l'Essonne.

Des responsables policiers expliquent aussi que le dispositif de
sécurité sera "ajusté" en fonction des événements. Il faudra,
disent-ils, que les policiers et les gendarmes soient "discrets, pour
ne
pas gâcher la fête, mais réactifs".


* *


*Important dispositif policier en France le soir du vote*

Envoyer par mail
<http://fr.mf.news.yahoo.com/mailto?url=http://fr.news.yahoo.com/05052007/290/important-dispositif-policier-en-france-le-soir-du-vote.html&title=Important%20dispositif%20policier%20en%20France%20le%20soir%20du%20vote&locale=fr&prop=news&h2=9350169>
Envoyer via Y! Messenger <http://fr.messenger.yahoo.com> Blog via
Yahoo!
360
<http://fr.news.yahoo.com/05052007/290/important-dispositif-policier-en-france-le-soir-du-vote.html##>
Imprimer
<http://fr.news.yahoo.com/05052007/290/important-dispositif-policier-en-france-le-soir-du-vote.html#top_print#top_print>

PARIS (Reuters) - Les autorités préparent un dispositif policier
spécial
pour le soir de l'élection du nouveau président de la République afin
de
prévenir d'éventuels troubles, même s'il n'y aucun signe que des
violences organisées se préparent.

Selon des sources policières, une quinzaine de CRS (Compagnies
républicaines de sécurité) supplémentaires seront mise en
"disponibilité", pour la plupart en région parisienne, soit environ
1.200 policiers au total, dans le but de renforcer au besoin les 25 CRS
affectées en permanence à la surveillance des zones les plus sensibles
de toute la France.

La surveillance habituelle exercée par les Renseignements généraux dans
les quartiers sensibles, notamment par l'examen de "blogs
<http://fr.news.yahoo.com/blogs.html>" des cités, n'a pas permis de
conclure à l'existence de plans organisés ou d'appels aux violences,
dans le cas où Nicolas Sarkozy
<http://fr.news.yahoo.com/presidentielle/nicolas-sarkozy.html> serait
élu, dit-on de mêmes sources.

"Pour le moment la police nationale met en place un dispositif de
prévention, mais il ne nous est pas remonté d'informations concrètes
sur
une volonté délibérée, concertée et préparée de créer des troubles en
cas d'élection de Nicolas Sarkozy
<http://fr.news.yahoo.com/presidentielle/nicolas-sarkozy.html>", a
déclaré Dominique Achispon, secrétaire général du Syndicat national des
officiers de police (SNOP).

Les mots de "racaille" et de "karcher" employés par Nicolas Sarkozy
<http://fr.news.yahoo.com/presidentielle/nicolas-sarkozy.html> en
qualité de ministre de l'Intérieur à propos du traitement de la
délinquance des banlieues lui ont valu une impopularité tenace, qui l'a
empêché de se déplacer dans les quartiers pendant sa campagne sans une
importante escorte policière.

Signe de cette impopularité, sa concurrente socialiste a dépassé les
40%, voire les 50% dès le premier tour dans la plupart des quartiers
sensibles de l'est et du nord de Paris.

IMPORTANT DISPOSITIF A PARIS

Si elles restent officiellement très discrètes sur les mesures
décidées,
les autorités estiment nécessaire de prévenir une éventuelle vague de
violences spontanée et doivent par ailleurs gérer les importants
mouvements de foule et manifestations de joie prévisibles, quel que
soit
le résultat du 6 mai, expliquent des policiers.

A Paris, la droite française a pour habitude de célébrer ses succès
place de la Concorde, tandis que la gauche choisit invariablement la
place de la Bastille. En 2002, la victoire de Jacques Chirac
<http://fr.news.yahoo.com/c/chirac.html> sur le candidat
d'extrême-droite Jean-Marie Le Pen
<http://fr.news.yahoo.com/presidentielle/jean-marie-le-pen.html> avait
été fêtée par des milliers de personnes place de la République, à titre
exceptionnel et symbolique.

A Paris intra muros, 19 escadrons de gendarmerie et une CRS, soit
environ 1.600 personnes, seront déployés en renfort. Quatre unités
mobiles surveillent les transports publics dans le cadre du plan
Vigipirate. Le dispositif est au total trois fois supérieur à celui
d'un
week-end ordinaire, mais inférieur à celui d'un 14 juillet.

Un hélicoptère avec des moyens sophistiqués, comme une caméra thermique
et un détecteur de mouvement, sera mis à disposition de la police pour
la surveillance de la région parisienne, a révélé le Parisien.

Les grandes villes seront également très surveillées. Le centre
opérationnel de la place Beauvau, un PC de commandement national,
requis
pour les grands événements comme la finale de la Coupe du monde, sera
"le coeur du dispositif", ajoute-t-on à la DGPN.

Les syndicats policiers disent craindre de possibles dérapages en fin
de
soirée, de la part de jeunes de banlieues et de militants
d'extrême-gauche, qui ont mené une campagne virulente contre le
candidat
Nicolas Sarkozy
<http://fr.news.yahoo.com/presidentielle/nicolas-sarkozy.html>.

Ces syndicalistes policiers en veulent pour preuve la soixantaine de
voitures incendiée à Paris le soir du premier tour des élections, faits
imputés à des membres de la mouvance d'extrême-gauche. Ils s'alarment
d'un tract distribué le week-end dernier au métro Barbès à Paris et en
Seine-Saint-Denis <http://fr.fc.yahoo.com/i/iledefrance.html>, non
signé
et intitulé, "pourquoi nous haïssons la police

*Patrick NAIZAIN*
( : 02 28 20 *61 72 *- gsm *06 77 19 85 82
*patrick.naizain@paysdelaloire.fr
<mailto:patrick.naizain@paysdelaloire.fr>*
**Chargé de Mission auprès du Président
**Commission Recherche & Développement technologique,
Affaires Internationales, Européennes & Interrégionales,
Démocratie territoriale & Innovation numérique (TIC)*
*Conseil Régional des Pays de la Loire* *http://www.paysdelaloire.fr*
<http://www.paysdelaloire.fr/>
*Hôtel de la Région – 1 rue de la Loire - 44966 NANTES CEDEX 9*

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans INSECURITE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES