Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2007 6 18 /08 /août /2007 14:05
omar-bongo.jpgBongo Ondimba maintient les fêtes tournantes boudées par l’opposition pour cause de mauvaise gestion (APA 17/08/2007)

APA Libreville (Gabon) Le président gabonais, Omar Bongo Ondimba a décidé, jeudi soir à Libreville, de relancer son initiative d’investir d’importantes sommes d’argent dans une province choisie pour accueillir les manifestations de la fête nationale alors qu’il a lui-même jugé ‘‘mitigés’’ les résultats obtenus après la première série des ‘’fêtes tournantes’’ de l’indépendance.

‘’Alors que toutes les provinces ont été visitées, je me rend compte que les résultats sont mitigés’’, a-t-il reconnu dans son message à la nation à l’occasion de la célébration ce vendredi du 47ème anniversaire de l’accession du Gabon, ancienne colonie française, à la souveraineté internationale, le 17 août 1960.

‘’Si certaines capitales provinciales ont vu se réaliser de vrais chantiers à la satisfaction des populations, d’autres par contre n’ont rien vu germer, à la grande déception de leurs habitants’’, a affirmé le président gabonais.

‘’Mais je dis et redis néanmoins que la politique des fêtes tournantes va se poursuivre’’ a-t-il dit, espérant voir se réaliser son rêve de développer de manière équitable les neufs provinces du Gabon.

L’opposition et même certains élus du camp présidentiel ont sévèrement critiqué les fêtes tournantes, dénonçant le mauvais choix des projets, la mauvaise exécution des travaux, la surfacturation, l’amateurisme et les détournements massifs de fonds.

L’initiative a été relancée en 2002. Deux provinces sur les neufs étaient à l’honneur chaque année. Chacune recevait une enveloppe de 25 milliards de FCFA. La province de l’Estuaire qui abrite Libreville, la capitale, a bénéficié d’une enveloppe de 100 milliards de FCFA pour avoir accueilli la caravane des fêtes tournantes en 2006 et 2007.

Dans son discours à la Nation, le président Bongo Ondimba a annoncé le maintien, par province, de l’enveloppe de 25 milliards CFA, dont 10 milliards CFA seront consacrés aux projets de développement durable alors que les 15 milliards restants seront repartis entre les chefs-lieux des départements.


AE/lmm APA

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans BONNE GOUVERNANCE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES