Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 21:54

Bulletin d'Information Humanitaire République Centrafricaine (RCA) 16 - 23 juin 2008


Points saillants

- Accord de paix global entre le gouvernement centrafricain, l’APRD et l’UFDR signé à Libreville le 21 juin

- La RCA reçoit 7,9 millions de dollars de la Banque Mondiale

- Près de 800 déplacés à Batangafo

- Le Fonds humanitaire commun démarre en RCA le 1 juillet

Contexte et sécurité

Accord de paix global signé à Libreville

Le gouvernement centrafricain a signé un accord de paix global le 21 juin avec l’Armée Populaire pour la Restauration de la Démocratie (APRD), dirigée par l’ancien ministre de la défense Jean-Jacques Démafouth, et l’Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement (UFDR) de Zakaria Damane. L’accord reste ouvert pour donner l’opportunité aux Forces Démocratiques pour le Peuple Centrafricain (FDPC) d’Abdoulaye Miskine, qui était représenté, de le signer à tout moment.

L’accord, qui consolide les conventions individuelles agrées auparavant entre le gouvernement et chaque mouvement rebelle, a été signé à Libreville au Gabon en présence des présidents François Bozizé de la RCA et Omar Bongo du Gabon. L’accord global, rassemblant les trois mouvements rebelles et le gouvernement, est une condition requise pour l’organisation du Dialogue politique inclusive, qui doit ramener toutes les parties autour de la table, le gouvernement, les rebelles, l’opposition légale et la société civile. L’ouverture du dialogue, prévue pour le 8 juin, avait été reportée en attendant l’accord entre le gouvernement et les rebelles.

Cet accord prévoit une amnistie totale pour les combattants et pour toutes les activités liées aux rébellions. Les détails du programme de démobilisation et de réinsertion restent à être déterminés. Un comité de suivi de la mise en oeuvre de l’accord, composé de représentants des Nations Unies, de l’Union Européenne et des pays Centrafricains, a été mis en place.

Dirigeant des droits de l’Homme menacé

Selon la Fédération Internationale de la Ligue des Droits de l’Homme (FIDH), Maitre Goungaye Wanfiyo, avocat et président de la Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme (LCDH) aurait reçu des menaces de mort. Cette intimidation aurait un lien avec l’arrestation de Jean-Pierre Bemba par la Cour Pénale Internationale (CPI) le 25 mai dernier, et particulièrement avec l’action menée par Me Wanfiyo auprès de la CPI en faveur des victimes des exactions commises à Bangui en 2002 par les éléments de Bemba.

La FIDH a également attiré l’attention sur les menaces exprimées à l’adresse de Bernadette Sayo et d’Eric Kpakpo, dirigeants de l’Organisation pour la compassion et le développement des familles en détresse (OCODEFAD). En effet, cette ONG centrafricaine oeuvre aussi en faveur des victimes des violences sexuelles perpétrées lors des conflits en RCA depuis 2002.

Appui de la Banque Mondiale à la RCA

La Banque Mondiale a fait un don de 7,9 millions de dollars afin d’appuyer le gouvernement centrafricain à épurer sa dette envers cette institution et à mener à terme les réformes de gestion économique et de bonne gouvernance dans le pays.

Le projet vise à soutenir la mise en oeuvre du Document de Stratégie pour la Réduction de la Pauvreté (DSRP) de la RCA et aidera également le gouvernement à bénéficier de l’Initiative Pays Pauvres Très Endettés (PPTE). La Banque mettra les fonds alloués à la disposition du gouvernement à la fin du mois de juin.

Pour toutes informations, veuillez contacter: UN OCHA RCA |
Nancy Snauwaert snauwaert@un.org |+236 75 54 22 78
Gisèle Willybiro willybiro@un.org |+236 75 54 90 31

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans ASSOCIATIONS ET ONG
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES