Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 23:24

UNE NOUVELLE REBELLION (FURCA) APPARAIT DANS LA VAKAGA

La FURCA, est la Force de l'Union en République Centrafricaine, un nouveau mouvement rebelle qui a vu le jour depuis le début de l'année dans la Vakaga au nord –est de la République centrafricaine.



UNE NOUVELLE REBELLION (FURCA) APPARAIT DANS LA VAKAGA
Oumar Sodiam s'est réfugié au Soudan

La Force de l'Union en République Centrafricaine, créée par un certain Oumar Sodiam, dont on a jamais entendu parler jusqu'à lors, prend des proportions inquiétantes dans la Vakaga. Tout a commencé par la prise de la ville de Birao par les éléments de l'Union des Forces Démocratiques Républicaines de Zacharia Damane le 10 octobre 2006. L'UFDR a étendu sa présence jusqu'à Oudda-Djallé et Sam Ouandja. L'occupation de la localité de Sam Ouandja par les éléments de Damane a donné lieu à des scènes de pillages et des exactions sur les populations civiles. Oumar Sodiam, établi dans la localité depuis des années, était le notable le plus connu de la région. Quand Sam Ouandjia a été investie, le commerçant le plus réputé a tout perdu et les éléments de l'UFDR ont occupé sa maison. Abandonnant argent, diamants et tous ses effets, Oumar Sodiam a réussi à regagner le Soudan où il s'est réfugié. Au Soudam, il a commencé à s'organiser en recrutant les premiers éléments qui vont constituer l'ossature de la Force de l'Union en République Centrafricaine (FURCA). Au-delà de sa ville d'Amndafock, en plein territoire soudanais et à l'insu des autorités de ce pays, Oumar Sodiam crée un camp d'entraînement pour ses combattants.

Damane diabolisé
Utilisant des intermédiaires qui ne sont autres que des autochtones qui connaissent très bien la région, la FUCRA a commencé à opérer des recrutements des éléments propres au camp de Zacharia Damane. Le Chef des Opérations militaires de l'UFDR-Oumar Sodiam, profitant de la naïveté des populations et faisant briller des espèces sonnantes et trébuchantes, utilise des arguments qui présentent Zacharia Damane comme un agent de division dans la région.

Pour Oumar Sodiam, c'est Zacharia Damane qui veut séparer les Goula (tribu de Damane) des autres groupes raciaux à savoir les Rounga, les Goulou, les Bornou et autres.. Pour mieux diaboliser le Chef des opérations militaires de l'UFDR, Oumar Sodiam, le patron de la FURCA, déclare que Zacharia Damane et ses éléments sont pris en charge par le gouvernement centrafricain. Zacharia Damane, en sa qualité de Conseiller à la Présidence, toucherait un salaire mirobolant et ne s'occuperait que de ses frères Goulou, laissant à l'abandon les éléments appartenant à d'autres groupes tribaux abandonnée à la merci de la nature.

Les arguments de Oumar Sodiam font mouche et les défections se font en masse dans les rangs de l'UFDR, tenus par Zacharia Damane, dont on dit qu'il est de plus en plus isolé.

Les premiers objectifs sont la prise de Gordil et Tiringoulou
La FURCA, nourrit une haine viscérale contre Zacharia Damane qui serait à l'origine du malheur d'Oumar Sodiam qui aurait tout perdu lors de la prise de Sam-Ouandja. Le mouvement rebelle, qui a maintenant suffisamment d'éléments pour mener des opérations sur le terrain, n'a encore pas d'ambition d'une opération d'envergure nationale. Cela ne semble d'ailleurs pas être dans ses plans, du moins pour l'instant. Mais puisque l'appétit vient en mangeant, peut-être que la FURCA y pensera plus tard, mais pour l'instar ses objectifs sont limités. Le mouvement veut investir ses éléments et ses moyens sur la prise des aérodromes de Gordil à moins de 50 Km de Biaro et de Tiringoulou.

Ces aérodromes serviraient de base arrière pour le mouvement qui aurait la latitude d'y faire atterrir de gros porteurs pour du ravitaillement en armes, en moyens logistiques, en carburant et en nourriture pour ses éléments. Pour la réussite de cette stratégie, la FURCA a scindé ses hommes en plusieurs groupes. Le premier est déjà installé à Sikekedji vers Gordil dans la zone où les frontières de la RCA, du Soudan et du Tchad forment ce qu'on appelle le triangle. Cette position stratégique procure aux éléments de la Force de l'Union en République centrafricaine d'opérer des replis au Tchad ou au Soudan en cas d'attaques de la part des éléments de l'UFDR ou des Forces Armées centrafricaines.

La naissance de ce mouvement rebelle est très dangereuse pour la sécurité de Zacharia Damane, dont il veut la tête. Oumar Sodiam, le leader de la FURCA, ne porte pas du tout au cœur le Chef des opérations militaires de l'UFDR. Son idéal est de conquérir le leadership dans la région et s'imposer comme interlocuteur des autorités. Oumar Sodiam et la FURCA parviendront-ils à leur fin ? Il est encore tôt pour s'aventurer dans un quelconque pronostic.

Mercredi 17 Septembre 2008
John Smith

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans REBELLION
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES