Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 12:54


CHARLES MASSI FUTUR CHEF REBELLE?
   
 
  Cette interrogation vaut son pesant d´or. D´autant plus que l´intéressé lui-même ne s´empêche pas de faire usage de la langue de bois alliant fioriture et expression sinueuse pour aborder la question. Ce qui n´était encore il y´a peu qu´une rumeur de plus, comme on en a l´habitude dans le microcosme politique du pays de Boganda, se fait désormais de plus en plus insistante. Ainsi donc l´on apprend que l´éphémère Coordonnateur Politique de l´Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement (UFDR), s´apprêterait à lever un groupe rebelle de plus. Ce sujet aurait été au menu des discussions qu´il a eu avec l´ex président Ange-Félix Patassé lors de son récent voyage à Lomé, nous indique-t-on de source crédible bien informée. Mais Charles Massi, lui, s´en défend. « Le but de mon voyage à Lomé n´a rien à avoir avec un quelconque mouvement politico-militaire que j´envisagerais créer », martèle-t-il. Avant de préciser que son déplacement de Lomé n´a été motivé que par la solidarité centrafricaine. « Je me suis rendu à Lomé pour présenter mes condoléances au président Patassé après le décès de son épouse. C´est depuis un certain temps que je devais le faire mais mon emploi du temps ne m´a pas permis. Figurez-vous que c´est quand même quelqu´un que je connais depuis plusieurs années déjà », a-t-il poursuivi. Lorsque l´on interroge sur ces projets politiques à cours termes, il annonce clairement les couleurs. « Je suis entrain de travailler sur quelque chose que je vous annoncerais au moment opportun. Je suis un patriote. Et un patriote ne reste pas les bras croisés face aux malheurs des siens. Ce qui se passe actuellement dans notre pays est inadmissible », a-t-il conclu. Un habitué de la scène politique centrafricaine qui a requis l´anonymat est catégorique. « Charles ne doit pas nous prendre pour des enfants de coeur. Nous sommes au courant de ses activités. Nous savons d´ailleurs que son annonce ne va pas tarder. Nous nous gardons pour le moment de vous souffler l´appellation de son prochain bébé, mais lui-même vous le dira d´ici quelques jours. Ce n´est plus qu´une questions d´heures », nous a-t-il indiqué sur le ton de la confidence. A rappeler que Charles Massi, ancien président fondateur du Forum Démocratique pour la Modernité (Fodem), l´un des partis membres de la mouvance présidentielle, a quitté le gouvernement en début d´année après la démission de l´ancien premier ministre Elie Doté. Suite à ce divorce forcé avec François Bozizé qui, semble-t-il, ne voulait plus de lui au gouvernement ni à l´Assemblée Nationale, il avait rejoint l´UFDR, groupe rebelle actif au nord-est du pays avant de claquer la porte deux mois plus tard. Au finish, prendre les armes est-il devenu l´assurance vie de nos politiciens en mal de notoriété qui lorgnent tous le fauteuil suprême du palais de la Renaissance ? Créer un groupe rebelle serait-il la voie royale pour conquérir le pouvoir en Centrafrique ? Ne sommes-nous pas devant un phénomène dangereux qui risque de mettre la démocratie centrafricaine naissante à rude épreuve et conduire le pays vers une issue fatale ? Ne devons-nous pas dire qu´il y´a péril en demeure si de telles initiatives viennent d´une personnalité de l´acabit de Charles Massi, président d´un parti politique, donc démocrate ? A vos plumes et vos ordinateurs pour éclairer nos lanternes ! Adrien Poussou 

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans DIALOGUE NATIONAL
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES