Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 21:50

L’AFDC de Charles Massi communique au sujet du dialogue politique

A seulement quelques jours de l’ouverture annoncée à Bangui du dialogue politique, Massi sort de son silence et pose ses conditions. Retrouvez le texte intégral de la déclaration de l’AFDC



L’AFDC de Charles Massi communique au sujet du dialogue politique
DECLARATION DE L’A.F.D.C.
Relative à sa participation au Dialogue Politique Inclusif



Enumérant, le 29 Novembre 2008, sur les antennes d’une Radio Internationale, la liste des invités à la Table Ronde du Dialogue Politique Inclusif, le Ministre centrafricain de la Communication en charge du dossier a cité, nommément, le Coordonnateur Général de l’A.F.D.C. parmi les personnalités devant prendre part à cet important rendez-vous de sortie définitive de la crise sociale, économique et sécuritaire qui prévaut en Centrafrique.

Malheureusement, l’A.F.D.C. note avec amertume, qu’après avoir entravé durant deux années l’organisation du Dialogue Politique, le Président BOZIZE vient d’en précipiter le processus en fixant l’ouverture de la Table Ronde au 05 Décembre 2008, alors même que la Coordination Politique de l’A.F.D.C. n’a reçu, à ce jour, la moindre invitation fixant les modalités des déplacements jusqu’à BANGUI et de la sécurité de ses Membres.

Tout aussi préoccupant, l’A.F.D.C. s’interroge sur le sort des problèmes épineux découlant de l’Accord Global de Paix de Libreville du 21 Juin 2008 et laissés en suspens.

Ainsi en est-il de la Loi d’Amnistie promulguée en force par le Président BOZIZE, avec des dispositions qui en compliquent l’applicabilité au plan juridique et l’absence des critères d’intégration des combattants dans les Forces de Défense et de Sécurité, des cadres civile dans l’Administration et la vie politique, comme préalables à la tenue du Dialogue Politique, afin de prémunir le pays contre toutes contestations armées.

En raison de l’immense espoir que suscite le Dialogue Politique auprès des populations, la Coordination Politique de l’A.F.D.C. demande au Président BOZIZE de proroger du 05 Décembre 2008 au 1er Janvier 2009, la date de l’ouverture du Dialogue Politique, sans quoi, tout refus traduirait sa volonté d’exclure certaines entités du Dialogue Politique Inclusif.

Le temps ainsi gagné serait mis à profit pour une bonne gestion de la participation et le règlement des problèmes laissés en suspens.

Toujours disposée à prendre une part active à ce rendez-vous de la Rédemption Nationale, la Coordination Politique de l’A.F.D.C. rappelle la constance de sa position,à savoir : la limitation du quota des participants aux personnalités les mieux qualifiées de chaque entité et l’organisation de la Table Ronde à l’extérieur de la République Centrafricaine, pour la sérénité et la sécurité des débats sur des sujets sensibles comme les réformes politiques indispensables au changement qualitatif au sommet de l’Exécutif Centrafricain.

En conséquence, la Coordination politique de l’A.F.D.C., en appelle à la disponibilité du Haut Médiateur de la crise centrafricaine, Son Excellence El HADJ OMAR BONGO ONDIMBA, pour accueillir et présider la Table Ronde Finale du Dialogue Politique dans son pays, avec le soutien sans réserve des Chefs d’Etats de la CEMAC.

Fait le 30 novembre 2008

Pour la Coordination Politique
Le Coordonnateur Général

Colonel Charles MASSI



Mardi 02 Décembre 2008
Charles Massi

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans DIALOGUE NATIONAL
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES