Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 20:43

L’ancien Président André Kolingba propose une transition politique au DPI


Pas mal la proposition d'André KOLINGBA, mais quelle personnaité politique, civile ou Politico militaire pourra présider le pays jusqu'aux prochaines élections Présidentielles?
Si cette proposition devrait se réaliser,puisse elle devient une condition siné qua none des participants à ce dialogue, nous souhaitons que les anciennes générations ainsi les ex ministres ou chefs de partis politiques ou rebelles ne puissent rentrer dans ce gouvernement.

Raymond BOMONGO
Bangui, 10 déc (ACAP)-L'ancien président André Kolingba, président fondateur du Rassemblement démocratique centrafricain (RDC), a proposé "une transition politique", dans un message adressé mercredi 10 décembre 2008, aux participants au Dialogue Politique Inclusif (DPI), lu par le secrétaire général du parti, M. Pascal Koyaméné



L’ancien Président André Kolingba propose une transition politique au DPI
« Je propose donc clairement que l’on aille vers une transition politique dont les contours seront définis par vos assises », indique le message.

Pour le général d'armée André Kolingba, « nous devrions arrêter l’hémorragie au plan politique et économique, et redonner espoir au peuple centrafricain ».

« J’ai demandé à mon parti de proposer dans l’accord politique issu de ce dialogue, une clause allant dans le sens de la création d’une commission internationale pour auditer l’administration et faire la lumière sur le tribalisme dans l’administration et l’armée », ajoute-t-il.

Selon l'ancien président André Kolingba, ce dialogue devrait permettre de comprendre et de trouver des réponses aux problèmes de rébellions armées, de salaire, pensions et bourses qui, selon lui, ne sont pas payés.

Il a ajouté que le Dialogue Politique Inclusif devrait s'appesantir sur la question des gestion des recettes de l’Etat "particulièrement le problème dela douane, de l’organisation des élections transparentes et crédibles et de la violation de la constitution, dans un cadre politique revu".

Pour lui, la question fondamentale est celle de savoir pourquoi les résolutions du dialogue national de 2003 n’ont pas été appliquées, de sorte qu’aujourd’hui, "plusieurs familles ne savent pas qui a tué les leurs et que sont devenus leurs restes, alors que la commission vérité et réconciliation avait été prévue pour cela par le dialogue national"

"C’est ici le lieu de se demander qu’est devenu ce comité qui a pourtant été doté de tous les moyens", relève-t-il.

Il convient de préciser que le message de l'ex-président André Kolingba, qui se trouve actuellement en France, a été délivré à la reprise des travaux, mercredi à l'Assemblée Nationaleau devant tous les participants.

Notons que les assises du Dialogue Politique Inclusif se poursuivent avec les travaux en commission. Signalons également que trois commissions ont été mises en place, selon les trois thématiques.

Les rapports des travaux en commission devraient être restitués en plénière d'ici trois jours, avant leur adoption par le DPI.

Mercredi 10 Décembre 2008 - 12:55
Sébastien Lamba/ACAP



Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans DIALOGUE NATIONAL
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES