Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 21:59

Les éléments de la garde présidentielle en formation sur les Droits humains

Bangui 17 déc. (ACAP) - Le ministre délégué à la Défense Nationale, M. Jean Francis Bozizé, a ouvert mardi 16 décembre 2008 à Bangui, les travaux d'un atelier d'initiation des éléments de la garde présidentielle aux principes directeurs de protection de l’enfance en situation d’urgence et des Droits de l’Homme, en présence de quelques représentants du système des Nations Unies en Centrafrique.



Organisé par le ministère de la Défense nationale en partenariat de quelques agences du système des Nations Unies en Centrafrique, notamment le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (Hcr), le Bureau de l'Organisation des Nations Unies en Centrafrique (Bonuca) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance ( Unicef ), cet atelier a pour objetif de faire connaître à l’armée nationale, les principes généraux des Droits de l’homme, pour mieux les protéger en concevant des stratégies pouvant permettre de surmonter les difficultés rencontrées dans leur application.

"La formation demeure, à tous points de vue, le moyen indispensable à l’acquisition des connaissances et des compétences nécessaires à l’accomplissement de la mission traditionnelle du soldat", a déclaré M. Jean Francis Bozizé à l'ouverture des travaux..

"L'unité du pays et du peuple, tout comme la paix sociale et la sécurité nationale dépendent étroitement de la capacité d’une armée réhabilitée, apte à assurer en permanence sa mission régalienne de défense de l’intégrité du territoire national, la protection des biens et des personnes, en fin de compte de la démocratie, sans laquelle, il ne saurait y avoir de développement", a-t-il ajouté.

Il a indiqué que le gouvernement attache une importance capitale au renforcement des capacités des forces armées dans un contexte de démocratie véritable.

"Les autorités centrafricaines placent beaucoup d’espoir dans le Dialogue Politique Inclusif en cours, et souhaitent voir les décisions qui en sortiront apporter des solutions adéquates à la situation de tension permanente engendrée par la présence d’hommes armées qui écument sans cesse les régions de l’arrière pays", a-t-il ajouté.

Pour le Représentant de l'Unicef, M. Georges Valès, cette formation devrait permettre aux participants de "réviser" les aspects liés aux Droits de l’homme et des enfants qui sont souvent pris en otages par les forces et les groupes armées.

Car ," dans la plupart des conflits armées, les personnes les plus vulnérables sont toujours les enfants, les femmes enceintes et les vieillards", a-t-il relevé.

L'expert du Bonuca, M. Honana, a quant à lui souhaité que cette formation contribue à améliorer la performance de la République Centrafricaine dans le prochain rapport sur les Droits de l’homme, "afin de montrer qu’il y a une évolution positive dans le comportement des Forces armées centrafricaines".







Mercredi 17 Décembre 2008 - 16:24
Nina Gbagbo/ACAP.

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans BONNE GOUVERNANCE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES