Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 13:10

INCROYABLE MAIS VRAI...TOUT PEUT BASCULER D'UN MOMENT A UN AUTRE

 

Depuis la dernière déclaration de BOZIZE qui demandait deux noms par entité pour former le gouvernement de large union imposés par ses pairs venus plus souvent à son secours.

 

Bozizé, remonté par le défaitisme de ses représentants au dpi a voulu jouer des pieds avec les entités en présence.

 

Très belle stratégie, diviser les groupes armés sur le partage du gâteau, car on voit mal un Miskine demandé à GAZA BETTY, NDJADDER, DEMAFOUTH ou SABONE, de le remplacer au GOUVERNEMENT.

 

On voit mal comment ces groupes armés déjà divisés au départ pour diverses raisons puissent se faire confiance mutuellement.

 

Si nous avons bonne souvenance, les accords  de paix signés par tous les groupes rebelles stipulaient le partage du pouvoir ainsi que la gestion de la chose publique avec le président BOZIZE.

 

Ce joli coup de SOMBRERO du chef de l'état à moins de 24H de la fin du dpi plonge les centrafricains dans un émoi sans pareil, un doute voire méfiance, d'assister à une défiance du chef de l'état vis à vis des accords de paix et résolutions du dpi.

 

Déjà dans les groupes armés de nombreuses voix s’élèvent pour menacer BOZIZE et ses conseillers qui veulent confisquer le pouvoir dans l’optique d’éviter les audits recommandés et torpiller les recommandations du dpi.

 

BOZIZE est attendu aujourd'hui par toutes les entités représentées au dpi pour des éléments de précisions au sujet de la mise en place du nouveau gouvernement. Ce qui préfigure d'une très vive altercation en perspectives voire clash dans le cas ou le chef d l'état refuserait la participation d'un élément de chaque entité représentée au dpi au sein du nouveau gouvernement d’union nationale comme il l’avait annoncé.

 

Déjà, dans la capitale, des dispositifs militaires sont en place afin de répondre au désordre que cela puisse occasionner. 

 

«  LE REFUS DES ENTITES DE RENTRER DANS CE GOUVERNEMENT  » constituerait la fin du règne BOZIZEEN, car pour paraphraser le doyen BONGO :

 

« Vaut mieux avoir un mauvais gouvernement avec des compatriotes pour ramener la paix que de se voir commander et diriger de l’extérieur » fin de citation…..

 

Dans quelques minutes, heures, le porte parole des groupes armés tiendra un point presse

 

Wait & see

 

La rédaction

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans DIALOGUE NATIONAL
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES