Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 01:58
 

06/06 :Tchad: Fausse mort de Nour, les Services de renseignements soudanais ont désinformé leur homologues tchadiens

Au moment où l’information sur l’arrestation du conseiller et fils du président tchadien pilule la presse internationale, le peuple tchadien apprend à grand renfort d’affirmations erronées d’inexactitudes et d’information infondée, la mort du capitaine Mahamant Nour président du Front uni pour le changement et la démocratie, le Fuc.
La manière dont l’information a été rendue publique par les autorités tchadiennes est à ce titre révélatrice. Même si, pour les autorités tchadiennes, l’occasion s’est présentée pour se faire oublier l’arrestation de Déby fils à Paris, pris en possession de la drogue, rien ne garantit donc que ne soit pas le service secret soudanais qui a piégé la très jeune Agence nationale pour la sécurité, ANS. Pourquoi alors cette farce ? Depuis le début de l’émergence de l’opposition armée tchadienne sur les territoires soudanais, les autorités de ce pays ont prit le soin d’éliminer toute preuve de leur implication. Après l’offensive des rebelles du Fuc sur la capitale tchadienne le 13 avril, Il a été constaté non sans surprise que la Chine est accusée de fournir des armes aux rebelles tchadien. On est allé jusqu’à faire des tonnes d'analyses sur l'intérêt chinois pour le pétrole tchadien! Pourtant et malgré le matraquage médiatique et les accusations foudroyantes, la Chine n’a pas jugé nécessaire de réagir ou « n’a pas encore appris la nouvelle » comme l’indique ironiquement un observateur occidental. Alwihda a apprit très tôt la nouvelle. Depuis 7H du matin, heure GMT, des pressions s’étaient exercées sur la rédaction pour faire passer la nouvelle concernant la mort du capitaine Nour. Bizarre et plutôt incompréhensible, quand on disait que « Nour en visite en Chine décède lors d’un escale à Dubaï » ! Or, Nour est habitué à effectuer ses déplacements dans le plus grand secret. En dehors des services secrets soudanais et trois de ses frères, personne même pas les instances du Fuc - qui d’ailleurs n’ont jamais existé- ne pourrait être au courant. Pourquoi évoque t-on plus précisément la Chine en ce moment précis ? La question n’est pas de savoir qui a véhiculé l’information ? puisqu’il est désormais clair, mais quel est l’intérêt derrière cette farce ? Cependant, il n’est pas du tout exclu que les services de renseignement soudanais cherchent à débusquer une taupe au sein du FUC. En tout cas, le régime tchadien reste le seul perdant dans cette affaire. Un petit effort de son service lui aurait empêché de tomber dans ce piège humiliant. Car le service français ont déjà localisé Nour avant 14H. Le soir, Rfi tend son micro au leader du Fuc qui s’est dit même prêt à amorcer un dialogue franc avec le régime. Franchement, nous ne sommes plus dans le domaine de l’information mais de la désinformation des services secrets. Youssouf Togoïmi, Laoken Bardé, Dr. Alharis Bachar, Moïse Kété, Abbas Koty et enfin Mahamat Nour…Pour les autorités tchadiennes, il y a lieu de communiquer la nouvelle au peuple tchadien qui attend impatiemment un changement. Or le contexte n'est pas le même et quitte au président tchadien de comprendre qu'en dehors de Nour, il y a Jinedi, Tollomi, timane, Babikir, Dassert, Kitir, Koty...les politico-militaires sont multiples et la disparition de Nour ne doit en aucun moment le réjouir.

Enfin, l'histoire peut retenir que par cette désinformation active les Services de renseignements soudanais ont "planté" leurs collègues du Tchad.

Source: Alwihda -

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES