Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 00:11

LES PROBLEMES QUI TROUBLENT



 

Le Président de la République François Bozizé qui est rentré précipitamment des Etats-Unis hier se fait trop de soucis à propos de son pouvoir qui est vacillant. Il a appris depuis les Etats Unis où il avait pris part au sommet consacré à la réflexion sur les problèmes liés à la lutte contre le VIH/Sida qu'il y a eu, une tentative de déstabilisation de son régime. Depuis son retour, François Bozizé a attaché sa figure pour des raisons que nous ignorons. Il ignore que le pays se développe et n'a pas besoin de connaître des problèmes liés à l'insécurité et surtout des bruits qui risquent de compromettre ce processus. Les grands chantiers initiés par le gouvernement depuis le retour à l'ordre constitutionnel sont imminents et attendent d'être réalisés. Le Président de la République doit savoir que le peuple qui lui a confié la destinée de la nation que le développement du pays qui est chancelant demande l'apport de tous les fils de ce pays, sans exception. François Bozize dans son discours prononcé à Tripoli en Libye estime que le pays va à la dérive et il en a profité pour mendier à bras raccourcis. Cela s'explique par son attitude à vouloir tout négliger pour parvenir finalement à une situation intenable. Les gens, ils sont nombreux et nous écument chaque jour à la surprise générale. Le gouvernement n'entreprend absolument rien pour donner des suffisances à une politique sociale qui manque au pays. Il n'est nullement prescrit quelque part que les grands travaux pensés par le gouvernement et qui seront réalisés dans un laps de temps seront voués à l'échec. Les gens s'estiment heureux quand le pays va très mal. C'est justement l'hypothèse selon laquelle, il n'y a rien de nouveau sous les cieux.
Personne n'est troublé mais nous avons plus peur de l'insécurité qui nous perturbe au quotidien et nous empêche de subvenir à nos besoins vitaux de chaque jour.
Nous analysons l'actualité avec beaucoup plus de lucidité. Ce qui s'explique par les évènements dramatiques qui s'imbriquent et s'entrechoquent dans notre univers actuel.
Le pays est mis sur orbite mais ne parvient pas à décoller. C'est dommage pour un pays qui totalise plus de quarante années de souveraineté.

Jeudi 08 Juin 2006
Marcel Dexter Gazikolguet

Partager cet article

Repost 0
Published by LE CONFIDENT - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES