Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2006 4 15 /06 /juin /2006 00:08

LIBERIA: La Présidente limoge plusieurs hauts responsables libériens indélicats


©  Claire Soares/IRIN

La corruption, un fléau à l’origine du déclenchement de la guerre civile qui a duré quatorze ans et ravagé Monrovia, la capitale libérienne

MONROVIA, le 13 juin (IRIN) - Trois hauts responsables du gouvernement et cinq administrateurs civils accusés de malversation ont été limogés dans le cadre de la campagne anti-corruption que mène la Présidente Ellen Johnson-Sirleaf depuis son accession au pouvoir.

Selon la Présidente, ces fonctionnaires ont été renvoyés pour avoir commis des actes « inconvenants » et des actions judiciaires seront engagées contre eux.

Parmi les personnes licenciées figurent Benson Barh, vice-ministre de la Santé, Aaron Mathies, ministre adjoint au Commerce et James Attoh, le président des services de l’aviation civile, ainsi que cinq autres administrateurs civils du ministère des Finances.

« La Présidente réitère l’engagement qu’elle a pris devant les Libériens de combattre la corruption au sein du gouvernement et de se débarrasser des fonctionnaires indélicats », indique le communiqué de la présidence publié dimanche dernier.

Première femme élue à la tête d’un Etat africain, en novembre 2005, Mme Sirleaf, qu’on surnomme la « dame de fer » à Monrovia, s’était engagée à débarrasser le Liberia de la corruption, un fléau à l’origine du déclenchement de la guerre civile qui a duré quatorze ans et contraint la population à ne compter que sur l’aide internationale pour survivre.

La semaine dernière, la Commission anti-corruption avait mis à jour un détournement de près d’un million de dollars américains au ministère des Finances sous le gouvernement de transition. Cette Commission, constituée d’un groupe indépendant d’économistes et d’enquêteurs, a été mise en place pendant la transition au Liberia.

En septembre dernier, les bailleurs de fonds et les partenaires internationaux du Liberia ont élaboré un programme d’aide à la bonne gouvernance et à la gestion économique, le GEMAP – Gouvernance Economic Management Assistance Programme – pour combattre la corruption au sein du gouvernement.

Ce programme, soutenu par la Présidente Ellen Johnson-Sirleaf, prévoit de placer les ministères stratégiques et les entreprises génératrices de revenus - port, aéroport, Douanes, Commission forestière et Trésor public – sous la supervision d’experts étrangers pendant les trois années à venir.

[FIN]

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans TRIBUNE GOUVERNEMENTALE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES