Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2006 4 15 /06 /juin /2006 00:20

CAR: Prime minister declares rule by decree a success


[ This report does not necessarily reflect the views of the United Nations]


Click here to enlarge image
©  Joseph Benamsse/IRIN

Prime Minister Elie Dote

BANGUI, 9 Jun 2006 (IRIN) - Prime Minister Elie Dote of the Central African Republic (CAR) has declared a three-month rule by decree in the country a success, saying it allowed President Francois Bozize to use "emergency measures" to streamline the civil service.

Following a request from the prime minister's office, the CAR National Assembly had authorised Bozize to rule by decree from 1 January to 31 March.

"This operation was spread out to cover all aspects of the country's administration," Dote said on Tuesday during an interview with IRIN. "For example, in the capital Bangui, it allowed us to discover the enormity of the diverse anomalies in the financial management of workers in the public sector."

He added: "The assessment of this period speaks for itself; the results are evident and appreciated by the nation and the international community alike."

The emergency measures included the sacking of three ministers in relation to fraud in the payment of civil servants. The three are Anne Marie Ngouyombo (Tourism); Bernard Gonda (Urban Development and State Buildings); and Job Izima of Communication and National Reconciliation, Human Rights and Democratic Culture.

Dote said the rule by decree also allowed the government to "have a clear idea of the salary mess of state employees and how to bring it under control". After evaluation, he said, the government suspended "a lot" of high-level civil servants and sent their cases to a disciplinary committee.

He said previous governments had always been confronted with the "thorny" issue of payment of salaries and arrears owed to civil servants. He said the administrations of presidents Andre Kolingba, Ange-Felix Patasse and Bozize had all been confronted with settling civil servants' salary arrears that accrued for periods ranging from 29 to 40 months.

"These arrears have existed partly due to dishonesty on the part of the government employees," Dote said.

In terms of good governance and the management of the civil service, Dote said, the rule by decree was aimed at ensuring accountability at all levels of government; guaranteeing transparency; facilitating the participation of all citizens in the governance process and ensuring that the judiciary performed effectively.

It was also aimed at fighting corruption and money laundering, investigating corruption cases and putting in place measures to curb the vice as well as establishing policies and procedures to prevent corruption and entrench a code of ethics for all government employees, Dote said.

The government also used the January-March period to harmonise salary payments to the different categories of workers in the civil service, set a retirement age of 60 years; put in place a policy on replacement of deceased or retired employees; as well as chart strategies on how to deal with the HIV/AIDS pandemic.

 

Centrafrique : Le premier ministre déclare la règle de la gouvernance par décret est un succès pour son gouvernement


[ ce rapport ne reflète pas nécessairement les  points de vues des Nations Unies ]


Cliquez ici pour agrandir l'image
©   Joseph Benamsse/IRIN

Le Premier Ministre Elie Adorent

BANGUI, 9 juin 2006 (IRIN) - premier ministre qu'elie adorent de la République centrafricaine (VOITURE) a déclaré une règle de trois mois par le décret dans le pays un succès, dire il a permis au Président Francois Bozize d'employé des "mesures de secours" d'améliorer la fonction publique.

Après une demande du bureau du premier ministre, l'Assemblée nationale de la RCA avait autorisé Bozize pour régner par le décret à partir du 1 janvier à 31 mars.

"cette opération a été étendue pour couvrir tous les aspects de l'administration du pays," adorent dit mardi pendant une entrevue avec IRIN. "par exemple, dans la capitale Bangui, elle nous a permise de découvrir l'énormité des anomalies diverses dans la gestion financière des fonctionnaires dans le secteur public."

Il a ajouté : "l'évaluation de cette période parle pour elle-même ; les résultats sont évidents et appréciés par la nation et la communauté internationale de même."

Les mesures et sanctions ont touché trois ministres accusés pour des fraudes dans le paiement des fonctionnaires. Les trois sont Anne Marie Ngouyombo (tourisme) ; Gonda de Bernard (bâtiments urbains de développement et d'état) ; et le travail Izima de communication et réconciliation nationale, droits de l'homme et culture démocratique. 

Elie Dote a dit que la gouvernance  par le décret a également permis au gouvernement  d'avoir une idée claire du désordre de salaire des employés d'état et comment le maîtriser". Après une évaluation dit-il que le gouvernement a suspendu "beaucoup" de fonctionnaires à des niveau élevé et varié.Ces derniers ont été mis à la dispositions d' une commission spéciale.

Il déclare que les dits gouvernements précédents avait été toujours confrontés avec la question "épineuse" du paiement des salaires et les arriérés des  fonctionnaires. Il a déclaré que  les gouvernements  de présidents André Kolingba, Ange-Felix Patasse et Bozize ont  tous  été confrontés à des difficultés pour payer  les arriérés de salaires des fonctionnaires qui se sont accrus pendant des périodes s'étendant de 29 à 40 mois.

"ces arriérés ont partiellement en raison existé de la malhonnêteté de la part des employés de gouvernement," adorent dit.

En termes de bon gouvernement et gestion de la fonction publique, adorent dit, la règle par le décret a été visée en assurant la responsabilité à tous les niveaux de gouvernement ; garantir le transparent ; facilitant la participation de tous les citoyens dans le gouvernement de processus et s'assurant que l'ordre judiciaire a exécuté efficacement.

Il a été également question de combattre la corruption et le  cas de corruption ou  blanchissant, d'investigation et mettant en place mesure pour limiter le vice aussi bien que l'établissement des politiques et les procédures pour empêcher la corruption et pour retrancher un code de l'éthique pour tous les employés de gouvernement, adorent dit.

Le gouvernement a également employé la période de Janvier-Mars pour harmoniser des paiements de salaire aux différentes catégories des ouvriers dans la fonction publique, a placé un âge de retraite de 60 ans ; mis en place une politique sur le remplacement des employés décédés ou retraités ; aussi bien que des stratégies de diagramme sur la façon dont traiter le HIV/épidémie du sida.

[ EXTRÉMITÉS ]

 

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans TRIBUNE GOUVERNEMENTALE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES