Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2006 4 15 /06 /juin /2006 09:44
 
RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO   13/6/2006   12.02 RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO
L’ONU APPELLE AU CALME AVANT 30 JUILLET, L’OPPPOSITION À UN DIALOGUE PRÉ-ÉLECTORAL
Politique et économie Politique et économie, Brief

Le Conseil de sécurité des Nations unies est "encouragé" par la préparation des élections générales en République Démocratique du Congo, mais il appelle à "l’apaisement du climat politique" et surtout "au respect de la date du 30 juillet". C’est ce qu’a fait savoir l’ambassadeur français Jean-Marc de la Sablière, qui a guidé pendant deux jours la visite à Kinshasa d’une délégation représentative du Conseil. Pendant que les membres de l’Onu rencontraient dans la capitale les quatre vice-présidents congolais, près de 4.000 manifestants, militants de divers partis politiques, défilaient dans le centre-ville pour réclamer des concertations politiques avant les élections. Pour cette manifestation – précédée hier matin de contestations similaires à Mbuji-Mayi – les militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps), le parti d’Etienne Tshisekedi déjà protagoniste de plusieurs marches contre la gestion de cette période pré-électorale – ont été rejoints par d’autres formations politiques, comme le Mouvement lumumbiste progressiste (Mlp), la Force novatrice pour l’unité et la solidarité (Fonus), le Parti du peuple pour le progrès du Congo (Pppc) ou encore les "jeunes compatriotes des forces du changement". Les manifestants n’ont pas pu atteindre le Grand Hôtel de Kinshasa où se trouvait la délégation du Conseil : les forces de l’ordre sont intervenues en tirant en l’air et en usant des gaz lacrymogènes et quelques dégâts ont été causés à des voitures et des devantures de magasins. Des sources locales proches de l’Udps - a appris la MISNA - parlent de blessés et de manifestants interpellés, mais ces informations ne sont pas confirmées par la presse congolaise. "Le Conseil de sécurité – a encore déclaré M. De la Sablière se référant à la demande d’un dialogue pré-électoral entre toutes les forces politiques – ne doit pas rentrer dans le jeu politique congolais (…) Si des consultations politiques peuvent se tenir avant les élections comme le réclament certains partis, on ne peut que s’en réjouir, mais cela ne doit pas être un prétexte pour retarder les élections".
[CC]


Copyright © MISNA
Reproduction autorisée en citant la source.
Envoyer une copie comme justificatif à:
Rédaction MISNA
Via Levico 14
00198 Roma
misna@misna.org

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans ASSOCIATIONS ET ONG
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES