Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2006 5 16 /06 /juin /2006 12:28

LES OPPOSANTS RECLAMENT UN DIALOGUE POLITIQUE



 

Les partis et associations politiques : Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP) Alliance pour la Solidarité et le Développement (ASD), l'association politique LONDO le Mouvement Démocratique pour la Renaissance de l'Evolution du Centrafrique (MDREC), le Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) et le rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC) organisent ce jour 15 juin 2006 à 10 heures une conférence de presse au Restaurant « Equateur ». Cette initiative des opposants politiques… du Général président François Bozizé s'inscrit dans le cadre d'une recherche de solution à la situation sécuritaire socio-économique et politique délabrée de la République Centrafricaine.
En effet selon les indiscrétions des leaders après les élections de mars et mai 2005, les opposants ne voulaient pas se lancer dans l'animation de la vie politique conformément à constitution du 27 décembre 2004 pour ne pas gêner les actions du pouvoir. Ils interpellaient les nouvelles autorités sur les douloureux évènements de Markounda, Paoua et Birao, les violations des droits humains et la non application des recommandations du dialogue national par des déclarations et communiqués de presse.
Aujourd'hui après une année de gestion du pouvoir et devant la détérioration de la situation socio-économique et politique les opposants ont décidé de prendre leur responsabilité devant le peuple et l'histoire.
Avant d'organiser cette conférence de presse, les opposants ont adressé le 10 juin 2006 au Président Bozizé leur contribution au dialogue politique. Ce document de onze (11) pages est autopsie du règne du Général François Bozizé depuis la période la période de la transition politique jusqu'à la période post-électorale.
Le diagnostic de la gestion du pouvoir du maître de Bangui réalisé par les opposants est axé sur le rappel des Actes du Dialogue National, leur évaluation et l'analyse de la situation sécuritaire, socio-politique et économique.
A la suite de ce diagnostic, les acteurs politiques ont proposé des thérapeutiques pouvant permettre de sauver le Centrafrique de son état critique.

Vendredi 16 Juin 2006
MCNM

Partager cet article

Repost 0
Published by LE CONFIDENT - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES