Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2006 5 16 /06 /juin /2006 12:47

L'ETAT DOIT 54,444 MILLIARDS CFA D'ARRIERES DE SALAIRES AUX FONCTIONNAIRES



 



Le 03 mars 2006, le premier Ministre Elie Doté a pris un arrêté n°13 portant création d'un Comité Technique Paritaire chargé d'étudier les possibilités d'un déblocage des salaires et d'évaluer le coût de leurs arriérés antérieurs dans la fonction publique centrafricaine.
L'arrêté n° 12 désignant les membres du Comité Technique Paritaire. Ces membres proviennent des pouvoirs publics et des cinq centrales syndicales.
Selon nos enquêtes pour les 23.000 fonctionnaires que compte la Fonction Publique Centrafricaine, l'Etat doit au titre des années 2001, 2002, et 2003, 54.444.000.000 Fcfa d'arriérés.
Cette évaluation partielle ne prend pas en compte les arriérés de salaire de 1992, 1993,2004 et 2005. S'agissant du déblocage des salaires, le Comité Technique Paritaire a traité le cas de chaque fonctionnaire à partir de sa date de titularisation jusqu'à l'année 2005. Une simulation des effets financiers du déblocage de salaires sera réalisée pour chaque travailleur du secteur public. Les conclusions de ce travail seront remises au gouvernement.
Actuellement selon des sources concordantes ce travail de titan que le Comité Technique Paritaire est entrain d'abattre bas de l'aile parce qu'il éprouve des difficultés pour décaisser une partie des 10 millions de Fcfa que lui a attribuée la primature pour son fonctionnement. Aujourd'hui il faut reconnaître que le cumul d'arriérés de salaire a eu des conséquences négatives sur la vie des employés de l'État et aussi que les membres de leurs familles.
L'initiative du gouvernement de faire le point de ces arriérés de salaire et d'évaluer les effets financiers du déblocage des salaires peut conduire à une résolution partielle de cet épineux problème.



Vendredi 16 Juin 2006
MCNM

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES