Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2006 6 01 /07 /juillet /2006 12:51
L'Etat major de l'armée exige un dialogue avec l'ensemble de l'opposition y compris les rebelles
(Alwihda 01/07/2006)
( 01/07/2006)


Des officiers remettent un mémorandum au président Déby Itno
Ils réclament un dialogue avec l'ensemble de l'opposition tchadienne.

Des hauts gradés de l'armée tchadienne, pour la plus part de l'Ethnie Zaghawa, celle du chef de l'Etat, ont adressé au Président Idriss Déby Itno en début de semaine un mémorandum dans lequel ils réclament un dialogue politique ouvert à l'ensemble de l'opposition, les rebelles compris, a appris GABONEWS de sources proches de l'armée.

Le mémorandum, qui a été remis au chef de l'Etat par le général Saleh Barkaï, chef d'Etat major adjoint de l'armée, reprend presque point par point les exigences de l'opposition démocratique, indiquent les sources précitées.

Outre la tenue d'un forum de réconciliation nationale sous les auspices de la communauté internationale notamment l'Union africaine, le mémorandum indique que l'armée refusera de combattre si le Président de la République rejette tout dialogue avec son opposition notamment les rebelles.

Au lendemain de la proclamation de sa victoire fin mai par le conseil constitutionnel, le chef de l'Etat a appelé son opposition à un dialogue excluant les rebelles.

L'opposition intérieure a rejeté cette offre, exigeant une réconciliation globale qui prenne en compte les nombreux mouvements rebelles.

Ni la mise sur pied d'une commission dirigée par l'ancien Président du Tchad, le général Félix Malloum pour amener l'opposition démocratique à la table de négociation moins encore la visite de Mme Brigitte Girardin, ministre française de la coopération n'a convaincu jusqu'aujourd'hui l'opposition à accepter le dialogue exclusif prôné par le général Déby Itno.

En dehors de ce mémorandum, plusieurs intellectuels de la tribu du Président, à titre individuel ou en groupe, ont rencontré le chef de l'Etat ces derniers jours pour lui demander d'accepter de négocier avec la rébellion, a appris GABONEWS de sources concordantes.

Près d'une semaine après la remise de ce mémorandum, le chef de l'Etat n'a pas encore réagi.


Source: Alwihda - Gabonews

© Copyright Alwihda

Partager cet article

Repost 0
Published by ALWIHDA - dans REBELLION
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES