Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2006 4 06 /07 /juillet /2006 01:22

BOZIZE SUPERVISE LES TRAVAUX D'ASSEMBLAGE DE SES HELICOPTERES DE COMBAT



 

Après le sévère revers infligé aux éléments des Forces Armées Centrafricaines (FACA) appuyés par les Forces Multinationales de la CEMAC (FOMUC) dans la nuit du 25 au 26 juin 2006 à Gordil, le président de la République François Bozizé a sollicité une aide militaire aux autorités françaises pour sécuriser le territoire national. Il s'agit de mettre hors d'état de nuire les mouvements rebelles qui sévissent dans le Nord Est en créant un climat d'insécurité permanent. Les premières victimes sont naturellement les populations civiles qui vivent dans la psychose et qui ne peuvent plus vaquer à leurs occupations quotidiennes. Pris en otage par les assaillants et aussi par les forces régulières qui les envahissent sous prétexte d'assurer leur sécurité, leurs mouvements sont restreints. Les habitants des villages Tiringoulou et de Gordil sont traumatisés par les attaques perpétrées par les rebelles du Rassemblement des Forces Révolutionnaires (RFR) du Lieutenant Florian François Ndjadder qui, selon certaines indiscrétions, dit que cette démonstration de forces n'est qu'un coup d'envoi d'une vaste opération militaire. Prenant conscience d'une telle déclaration, les autorités du pays ne peuvent rester insensibles. C'est ainsi que profitant de l'importante aide militaire accordée par l'ancienne puissance coloniale, le Général François Bozizé décide de veiller personnellement au grain. L'homme du 15 mars 2003 veut en découdre avec l'ennemi qui menace son régime. Maintenant que l'ennemi est démasqué, il fallait mettre les bouchées doubles avec les moyens adéquats pour le bouter hors du territoire illégalement occupé.
Jour et nuit, le chef de l'Etat est informé de l'avancement des travaux d'assemblage des deux hélicoptères de combat qu'une équipe de techniciens et pilotes des origines Ukrainienne et Française s'attelle à mettre en marche.
Le samedi 1er juillet 2006, aux environs de 16heures 40mn, le Président Bozizé, à bord d'une pick up double cabine banalisée de couleur grise s'est rendu à l'Escadrille à l'aéroport Bangui M'poko pour s'enquérir et superviser en personne les travaux d'assemblage.
Les habitants du quartier populeux de Combattant étaient surpris de voir le démocratiquement élu circule à travers la ville sans le cortège habituel de sécurité. Les badauds qui s'amusaient là , criaient et le saluaient.
Bozizé ne s'est pas empêché de répondre en signe d'intati (victoire dès le 1er tour à la présidentielle). Le véhicule qui transportait Bozizé roulait à l'allure d'un corbillard. Ce qui lui a permis de prendre le pouls de l'ambiance de week end à Combattant en attendant le salaire des fonctionnaires dont la paie est annoncée pour cette semaine.



Mardi 04 Juillet 2006
Ralph Sidiki

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans TRIBUNE GOUVERNEMENTALE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES