Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2006 4 06 /07 /juillet /2006 01:43

OU SONT TRANSFERES LES 9 DETENUS DE LA SRI?



 


Le moins qu'on puisse dire, c'est que la RCA est en passe de devenir un Etat despotique par excellence. On peut beau crier, dénoncer les actes ignobles qui sont posés au grand jour par les princes qui nous gouvernent, cela ne peut nullement les émouvoir tant, ils sont foncièrement convaincus que l'arbitraire est le mot d'ordre qui devait gouverner leurs actions quotidiennes. Ni le respect des droits de la personne humaine ni celui des règles du Droit International Humanitaire ne semble les préoccuper. Selon nos responsables, les « prisonniers politiques » sont pour eux des bêtes de somme qu'ils peuvent en disposer à volonté. C'est dans ce cadre que selon des sources proches des détenus de la SRI, le célébrissime lieutenant Ngaïkosset qui avait semé la terreur à Paoua s'était rendu le 29 juin 2006 à 17h à bord d'un véhicule BJ 75 extraire des locaux de cette police politique 9 détenus dont Eddy Bossoua, l'ancien commissaire de police de Bossangoa, M. Moussa Fotor ancien député, arrêté après les attaques de Tiringoulou alors qu'il se trouvait malade à Bangui. Cette extraction a-t-elle été décidée par le Procureur de la République qui aurait ordonné leur arrestation ou bien, elle est l'œuvre des autorités politiques qui veulent ainsi défier la justice centrafricaine? Cette situation a mécontenté les parents des détenus et à les entendre parler, ceux-ci seraient transférés à la célèbre prison de Bossembélé ou de Benzambé (Bossangoa). De même selon ces sources, un libanais installé au Cameroun et qui étudie la possibilité d'ouvrir une boutique à Zongo a été arrêté sur fiche d'être de mèche avec Jean Jacques Demafouth pour renverser le régime de Bangui. Un jeune musulman nommé Ali qui a aménagé des pousse-pousse pour ses activités commerciales a été présenté aux autorités comme étant en train de monter des armes de guerre. Aussitôt dit, il a été arrêté et croupit dans les geôles de la SRI. Fort de tout cela, la recrudescence des pratiques fichistes tant décriées et les conséquences qui en découlent révèlent au public l'autre image de nos autorités qui pourtant, se targuent du titre des démocrates sincères. Où en sommes-nous avec l'inviolabilité de la personne humaine, la présomption d'innocence reconnue à tout détenu, la liberté d'aller et de venir inscrite en lettre d'or dans notre Constitution? Une chose est sûre, avec le rythme de ces arrestations, la RCA risquerait de devenir un Etat qui légalise les fiches comme méthode de preuve. Ce qui est tout à fait illégal.

Mardi 04 Juillet 2006
Harly - Schengen

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans JUSTICE
commenter cet article

commentaires

berni 06/07/2006 11:12

très intéressant ! à condition d'aller jusqu'au bout de ses idées;bonne chance à vous et à votre pays....continuez à informer car on ne sait jamais où le moteur de recherche conduira vos écrits.

CENTRAFRIQUE OPINION 17/10/2016 21:09

Merci

CENTRAFRIQUE OPINION 17/10/2016 21:08

Merci

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES