Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2006 1 10 /07 /juillet /2006 16:56
  FOCUS SUR L'ACTUALITÉ

L'Etat de vol, corrompu jusqu'aux os
(Mwinda 1O/07/06
( 1O/07/06


La maison Sassou brûle-t-elle déjà ? A lire les écrits de quelques uns de ses fervents supporters (les méchantes langues parlent de griots), on a l'impression que ça commence à sentir le roussi.

Après avoir longtemps nié la corruption qui gangrène le régime et la société congolaise, les thuriféraires du pouvoir ne se cachent plus pour la fustiger. A. D. de Marseille, un membre du fan club de Sassou parle même de ministres, de militaires de haut rang et de membres de la famille qui trahissent les grands desseins du Chef, la lutte contre la corruption. Ils torpillent sa guerre, s'acoquinent au grand jour avec les opérateurs véreux. Le plus drôle dans cette ambiance délétère c'est que Sassou s'est mué en policier et juge à la fois. Quand il jette les gens en taule, sans jugement, ses propres parents vont les libérer à la nuit tombée, nous apprend-on. Ici « l'homme des masses » n’est plus le « black Milosevic » cher à notre confrère « Le Gri Gri International », mais Elliot Ness. C'est qu'au palais de Mpila siège maintenant un grand ministère de l'Impunité qui a remplacé le contrôle d'Etat supprimé depuis la nomination du nouveau gouvernement. Du grand Guignol ! Surtout si l’on considère la hausse actuelle du prix du baril à 75 dollars. Cela représente par rapport au prix de 70 dollars, une augmentation de 3 dollars pour le Congo et donc une trentaine de millions de dollars par mois à ce niveau de prix. Rien que l'augmentation permet le paiement des salaires. Alors imaginons ce que Mpila engloutit dans ses propres poches et dans celles des neveux, cousins, ministres et leurs couvertures, les " entrepreneurs véreux "...

C'est donc bien dommage que l'incorruptible de Marseille (certes courageux mais pas téméraire) se contente de nous parler de ministres, d’officiers, de proches parents tout en ménageant complaisamment leur grand complice, l'homme qui mène une guerre qui reste verbale contre la corruption. Sont-ils aussi anonymes que cela ? Des noms, des noms !

M. K.


© Copyright Mwinda

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES