Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2006 3 12 /07 /juillet /2006 11:51
  FOCUS SUR L'ACTUALITÉ

 

 Tchad / Soudan: vers le rétablissement des relations diplomatiques
(Le Devoir 12/06/2006)
( 12/06/2006)


Le Soudan et le Tchad sont prêts à renouer leurs relations diplomatiques, rompues en avril par N'Djamena qui a accusé Khartoum d'avoir soutenu une offensive rebelle contre la capitale tchadienne, a déclaré mardi un porte-parole du ministère soudanais des Affaires étrangères.

Le ministre tchadien des Affaires étrangères Ahmat Allami, arrivé à Khartoum lundi soir, a rencontré son homologue soudanais Lam Akol, à l'initiative de Tripoli qui a lancé une médiation entre les deux pays.

"MM. Akol et Allami se sont déclarés prêts à discuter de toutes les questions politiques et de sécurité concernant leurs deux pays et à travailler en vue de retrouver des relations diplomatiques normales", a déclaré le porte-parole, Jamal Mohammed Ibrahim.

"Tandis que M. Allami a souligné la nécessité de parvenir rapidement à un règlement des questions en suspens et a exprimé la volonté de son pays de normaliser les relations bilatérales, M. Akol a remarqué que les divergences entre les deux pays étaient temporaires et que le problème serait réglé bientôt", a ajouté le porte-parole.

M. Allami a ensuite rencontré le président soudanais Omar el-Béchir et lui a remis un message de son homologue tchadien Idriss Deby, portant sur "les relations bilatérales et sur la normalisation" entre les deux pays, a déclaré le chef de la diplomatie soudanaise.

La visite de la délégation tchadienne à Khartoum est la première depuis l'annonce, le 14 avril, par le chef de l'Etat tchadien de la rupture des relations diplomatiques, au lendemain de l'échec de l'offensive des rebelles tchadiens du Front uni pour le changement (Fuc) sur N'Djamena.

Les deux voisins s'accusent mutuellement d'entretenir sur leur territoire des mouvements rebelles menaçant leur régime.

Les autorités de Khartoum soupçonnent N'Djamena de soutenir les mouvements qu'elles combattent depuis plus de trois ans dans la province frontalière du Darfour, alors que celles de N'Djamena reprochent aux Soudanais leur soutien aux groupes armés tchadiens qui ont juré de renverser le président Deby, au pouvoir depuis 1990.

© Copyright Le Devoir

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES