Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2006 2 18 /07 /juillet /2006 20:46

Dr Oscar Kashala : « A nous la victoire, pour un Congo nouveau »

Plus on approche la date du scrutin présidentiel, plus la victoire de Dr. Oscar Kashala se précise. Elle s’est encore davantage précisée samedi dernier à l’occasion du lancement officiel par la plate-forme UREC et Alliés de sa campagne électorale. Plate-forme qui soutient la candidature de Dr Oscar Kashala à la magistrature suprême de la République démocratique du Congo.

« A nous la victoire pour un Congo nouveau ». C’est le maître mot qui a dominé l’imposant rassemblement que la plate-forme UREC et Alliés a organisé samedi 15 juillet 2006 au stade Tata Raphaël, dans la commune de Kalamu, à Kinshasa. Bien plus, c’est aujourd’hui une évidence qu’est venue couronner de fort belle manière le désormais historique message que le candidat président Oscar Kashala a adressé au peuple congolais, à deux semaines de la tenue du premier tour de l’élection présidentielle et des législatives.

C’est dans un stade plein à craquer que Dr Oscar Kashala a partagé une fois de plus le rêve qu’il a toujours caressé depuis des années, celui de sortir la RDC des ornières de la pauvreté et de la misère. Celui de faire de ce pays demain un nouveau Congo avec toutes les promesses que lui garantissent, sans aucun doute, la vision qu’il s’en fait et la bonne gouvernance qu’il tient à imprimer à la gestion de l’Etat congolais. Un pays qui est voué à un bel avenir, et en si peu de temps, si les Congolais décident d’en confier, comme il le leur demande, la direction au président national de l’UREC. Ce pas, le peuple congolais est sur le point de le franchir et il le promet de le faire le 30 juillet prochain, a-t-on repris en chœur samedi 15 juillet au stade Tata Raphaël. Cela est d’autant plus vrai que les Congolais placent leur confiance au candidat président de la République Oscar Kashala.

LA CLE DU CONGO DE DEMAIN

Dans tous les cas, c’est une chance inouïe que l’UREC et Alliés, auxquels vient de se joindre une autre plate-forme, en l’occurrence l’Union pour la Défense de la République (URD), offrent aux Congolais et un bonheur qu’ils se proposent de partager ensemble bientôt.

Ainsi que l’a affirmé le président national de l’UREC, « dans l’histoire des peuples, après une descente aux enfers, il surgit toujours une équipe de gens dévoués avec à leur tête une personnalité singulière à qui revient la tâche de redresser ce que la guerre, un cataclysme naturel ou l’incurie des dirigeants antérieurs ont détruit ».

C’est ce qui est effectivement en train de se produire avec la participation de Dr Oscar Kashala à la présente bataille électorale. Surtout qu’il incarne cette nouvelle race de dirigeants, ce nouveau leadership dont la RDC a besoin aujourd’hui pour sa renaissance. Il n’y a pas une autre alternative surtout quand on sait que ce pays ne pourra aller de l’avant que le jour où il aura à sa tête des responsables qui sont compétents, expérimentés, intègres ; qui travaillent dans la transparence et qui ont la compassion dans leurs cœurs. « Et ce jour-là n’est plus loin », a assuré le président Oscar Kashala. Que l’on présente aujourd’hui, avec raison d’ailleurs, comme la « clé du Congo de demain ».

Après avoir fait observer une minute de silence « pour les quatre millions de Congolais qui sont morts pour rien, pour nos combattants qui sont morts la semaine écoulée à cause de la brutalité, de l’intolérance et de la violence, pour les journalistes fauchés parce qu’ils disent la vérité », Oscar Kashala a rendu également hommage à « tous les combattants de la liberté, tous ceux qui se battent pour des élections libres, transparentes et démocratiques ».

Comme dans la première partie de son message, c’est sous un tonnerre d’applaudissements qu’il a abordé les principaux problèmes qui se posent au pays, au plan politique, économique et social, avant de dévoiler sa vision pour un nouveau Congo. « Lorsque nous analysons la situation de notre cher pays, a-t-il déploré, nous nous rendons compte en fait que le Congo ne devait pas se trouver là où il est aujourd’hui. Nous avons, a-t-il rappelé, hérité des pères de l’indépendance d’un pays pour lequel ils avaient un rêve d’or, c’est-à-dire un pays qui devrait s’engager dans la voie de la prospérité, de la démocratie pour une justice, une démocratie et une prospérité pour tous les fils de ce pays, parce que nous pensons réellement que ce pays appartient aux Congolais ».

« Il est temps que nous puissions mettre fin à cette désastreuse situation et cela grâce à ce que nous avons comme vision pour ce pays », a-t-il tranché. Et la première chose à faire, c’est de mettre en œuvre une politique de développement dont « vous serez les acteurs principaux de ce que nous allons faire. Nous allons mettre l’homme à l’avant-plan, au centre de nos politiques ».

La vision de Dr Oscar Kashala

Placer le Congolais à l’avant-plan.

« La tâche primordiale de notre gouvernement sera d’assurer le bien-être, la santé et la sécurité du Congolais. Notre gouvernement s’attachera à réformer le système de santé afin d’assurer l’approvisionnement des services de santé à chaque ville, cité et village du nouveau Congo.

Nous garantirons la sécurité de notre peuple en érigeant une armée nouvelle et en réformant les forces de police. Notre armée sera une armée républicaine et professionnelle, dotée d’officiers capables d’en faire la meilleure armée d’Afrique. Avec une police professionnelle dont le rôle sera de protéger les citoyens, et non de les harasser.

Nous reconstruirons notre système d’éducation nationale en investissant dans nos enfants, plus que n’importe où ailleurs dans le monde. Dans le nouveau Congo, chaque enfant aura gratuitement accès à l’éducation, de l’enseignement primaire à l’enseignement secondaire. Nous mettrons à la disposition de nos enfants les meilleurs outils éducatifs afin qu’ils soient compétitifs sur le marché mondial.

Redynamiser la population active congolaise

Nous ferons de la République démocratique du Congo un des leaders mondiaux en matière de création d’emploi et du développement économique durable… Entreprendre des affaires au Congo implique la création d’emplois réels pour notre peuple. Le nouveau Congo deviendra le moteur économique de l’Afrique.

Création d’une société appartenant effectivement au peuple congolais

Nous mettrons l’avenir du Congo à sa juste place, c’est-à-dire entre les mains des Congolais. Nous remettrons au peuple congolais son droit de propriété sur les vastes ressources du pays. La richesse de notre pays appartient au peuple.

Monétariser nos ressources

Nous bâtirons le nouveau Congo à partir des ressources nationales. Les richesses appartiendront à tous les Congolais, et chacun aura droit à une action symbolique, pour laquelle il touchera un dividende régulier. En monétarisant les ressources du pays et en donnant à chaque citoyen une part de celles-ci, nous sommes convaincus de contribuer ainsi à la création d’une immense richesse et d’en assurer une distribution équitable.

Reconstruction de nos infrastructures

Nous utiliserons nos richesses pour reconstruire nos infrastructures et conduire notre pays vers la modernisation en réalisant un certain nombre de projets.

* De la lumière dans le nouveau Congo

Notre premier projet dans le nouveau Congo sera d’amener la lumière électrique jusqu’aux coins les plus reculés du pays, notamment les villages les plus petits. L’électrification du nouveau Congo permettra à l’économie nationale de prospérer depuis les centres urbains jusqu’au fin fond de nos villages.

* De l’eau potable : bonne santé pour nos enfants

Notre second projet sera l’aménagement d’un système efficace de production et de distribution d’eau potable. La disponibilité générale d’eau potable réduira la mortalité infantile en RDC (taux de mortalité le plus élevé au monde) du tiers en un temps très court (moins de douze mois). Ainsi, il y aura plus d’enfants en vie qui vont accroître le capital humain du nouveau Congo, avec l’espérance d’une vie meilleure dans un pays dont ils sont réellement propriétaires des ressources nationales.

* Toutes les routes convergent vers le nouveau Congo

Nous allons reconstruire les routes, les ponts, les ports et les aéroports qui sont tombés en ruine du fait de la négligence au cours de plusieurs décennies. Nous allons promouvoir le commerce et les voyages en utilisant les voies de communications ainsi reconstruites ou réhabilitées pour rendre le nouveau Congo accessible à tout notre peuple. Nous améliorerons nos voies navigables pour faciliter les échanges commerciaux et les voyages touristiques.

La puissance économique du nouveau Congo

Dans les douze mois de notre installation au pouvoir, nous passerons d’une nation endettée à un pays donateur. Le nouveau Congo ne vivra plus de la charité de la communauté internationale. Au contraire, le nouveau Congo tendra sa main charitable et fraternelle à ses voisins et à certains autres pays à travers le monde. Une vraie réforme fiscale et un système de taxation juste vont permettre la croissance de l’entreprise privée dans le nouveau Congo et contribueront à la construction de notre économie dont les bénéfices seront partagés équitablement entre tous les citoyens.

Asseoir la démocratie pour les générations futures

Nous créerons un environnement où existe une véritable démocratie dans le nouveau Congo et nous confierons le contrôle de notre pays à notre peuple à travers des réformes démocratiques pour assurer notamment des élections libres et transparentes et restaurer les droits de l’homme.

Partager cet article

Repost 0
Published by dr oscar KASHALA - dans DEMOCRATIE PARTICIPATIVE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES