Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2006 4 20 /07 /juillet /2006 20:00
  FOCUS SUR L'ACTUALITÉ

Campagne électorale: La Monuc "globalement satisfaite" dénonce des "dérapages"


La Mission de l'Onu en République démocratique du Congo (Monuc) a dénoncé mercredi des "dérapages" au cours de la campagne pour les scrutins présidentiel et législatifs du 30 juillet, évoquant heurts entre partisans de candidats adverses et tentatives de corruption d'électeurs.
La Monuc "reste globalement satisfaite" du déroulement de la campagne, qui est entrée dans sa troisième semaine, mais "déplore en revanche les dérapages et incidents que l'on observe à travers le pays", a déclaré Jean-Tobie Okala, porte-parole adjoint de la Monuc au cours d'un point presse à Kinshasa.

Il a notamment déploré des heurts survenus samedi dans un stade de Kinshasa entre des partisans d'Oscar Kashala, un des 33 candidats à la présidentielle, et des jeunes de la rue dont plusieurs ont été tabassés après avoir lancé des pierres, et l'interdiction d'une marche de l'opposition à Goma (est).

Plusieurs cas d'agression physiques de militants politiques ont été signalés dans les Kasaï (centre), les Kivu (est), l'Equateur (nord) et dans la capitale, où des manifestants ont systématiquement arraché des banderoles et posters de candidats.

A Kananga (Kasaï occidental), le Mouvement de libération du Congo (MLC, du vice-président Jean-Pierre Bemba) et le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD, qui appuie la candidature du président Joseph Kabila) "sont accusés de procéder à leurs meetings au relevé des numéros de cartes d'électeurs, avant d'offrir aux participants des T-shirts et de leur montrer les logos de leurs partis pour lesquels ils les invitent à voter".

Le relevé de numéros de cartes d'électeur servirait dans certains cas à des "tombolas électorales", où les électeurs recevraient des lots de cadeaux de candidats de valeurs variées, selon des observateurs de l'Onu.

En Equateur, "de nombreux incidents vraisemblablement provoqués par le PPRD sont signalés". "Certains ont même tourné en bagarres rangées entre militants de ce parti et ceux du MLC", dont cette région était le fief pendant la dernière guerre (1998-2003), a déploré la Monuc.

Par ailleurs, la division Droits de l'Homme (DDH) de la Monuc a dénoncé des "tracasseries" et "menaces" dont les journalistes et défenseurs des droits de l'Homme sont de plus en plus souvent l'objet de la part de partis politiques ou de dépositaires de l'autorité gouvernementale à mesure que les élections approchent.

Un journaliste de la Radio Okapi, parrainée par l'Onu, a été "menacé par un membre du MLC à Gemena", fief de l'ex-rebelle Jean-Pierre Bemba en Equateur, et un autre a été "attaqué par des agents de sécurité sur ordre du chef de la Conader (Commission nationale de désarmement et réinsertion)" à Lubumbashi (sud-est) alors qu'il interrogeait des soldats démobilisés, a rapporté Fernando Castanon, chef de la DDH.


© Copyright Le Point

Partager cet article

Repost 0
Published by LE POINT - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES