Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2006 7 06 /08 /août /2006 19:12
FOCUS SUR L'ACTUALITÉ

 

En cas de défaite aux élections : JP Bemba, « Ce serait terrible pour le pays »
(L'Avenir Quotidien 05/08/2006)
( 05/08/2006)


Selon Reuters, JP Bemba avait déclaré le 31 juillet, alors que certaines provinces votaient encore, qu’il devançait ses 31 concurrents à la présidentielle. Et le vice-président avait ajouté qu’il n’accepterait pas, selon toujours Reuters, d’être battu par Joseph Kabila auquel cas il estimerait que les élections étaient entachées d’irrégularités.

C’est donc le vice-président Bemba qui, faisant fi de l’interdiction de prédire les résultats, rapporte Reuters, avait annoncé que sur base des résultats annoncés par les assesseurs de son parti politique, le Mlc, il venait largement en tête dans six des onze provinces du pays.

Pendant que les responsables de la Cei estimaient que les opérations de dépouillement ne faisaient que commencer, et vu l’étendue du territoire national, il n’était pas possible d’annoncer les résultats au lendemain du scrutin, le leader du Mlc, annonçant sa victoire, n’était pas en mesure de donner le pourcentage des voix obtenues lui permettant de crier victoire. Interrogé à ce sujet, il a cité plusieurs chiffres « de 40 à 45%, voire 51 », avait-il répondu. Non content de n’annoncer que son score, selon toujours Reuters, JP Bemba avait ajouté que Joseph Kabila n’atteindra même pas 40%. A toutes ces déclarations, continue le confrère, le porte parole de Joseph Kabila n’a répondu qu’en faisant remarquer à Bemba que la Commission électorale indépendante interdisait la publication des résultats fantaisistes.

Fait grave, poursuit l’agence, appelé à dire ce qui en adviendrait s’il n’était pas en lice pour le second tour, JP Bemba a répondu : « Ce serait terrible pour le pays... » Voilà d’où est partie la psychose de la victoire qui serait l’apanage d’un candidat identifié à la nation, au peuple congolais.

Voilà encore un homme à qui le peuple congolais doit tout et qui ne doit rien à ce peuple, à l’image du maréchal du Zaïre.

L’Avenir

© Copyright L'Avenir Quotidien

Partager cet article

Repost 0
Published by Avenir - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES