Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2006 2 19 /09 /septembre /2006 13:15
Idriss Déby et Bozizé s'approvisionnent désormais en armes en Afrique du Sud
(Centrafrique-Presse 15/09/2006)


Selon des informations concordantes de sources dignes de foi, l'Afrique du Sud est devenue la pourvoyeuse d'armes pour Idriss Déby du Tchad et son vassal centrafricain Bozizé. Si actuellement Sani Yalo qui a été hâtivement jugé et condamné à huit ans de prison se trouve détenu à la SRI, son frère Danzoumi qui avait été prétendument démis de ses fonctions de chargé de mission auprès du ministère de la défense et "placé" en résidence surveillée, a été en fait exfiltré et se trouve bel et bien en Afrique du Sud où il continue de s'occuper des affaires et intérêts de Bozizé, notamment dans les trafics de diamants et des achats d'armes sud africaines aussi bien pour Bozizé que pour Idriss Déby. L'arrestation de Sani Yalo et les soi-disant ennuis de Danzoumi alias colonel Daz ne sont que du bluff pour amuser la galerie.

C'est donc via Bangui que Déby s'approvisionne avec les armes et munitions de guerre sud africaines. Danzoumi sert de garçon de courses à Bozizé et Déby. L'Ukraine qui était la source d'approvisionnement privilégiée semble dorénavant abandonnée. Il est vrai que les vieux hélicoptères de cet ancien pays du bloc soviétique n'a guère porté bonheur à Idris Déby. Plusieurs de ces appareils ont soit été abattus par la rébellion tchadienne ou sont tombés d'eux mêmes. Ceux acquis coûteusement par Bozizé auprès du même pays n'ont encore réalisé aucun exploit contre l'opposition militaire du Nord de la RCA.

Il est donc clair que Bozizé qui comme son suzerain Déby est fortement opposé à toute perspective de dialogue avec l'opposition armée, est un chaud partisan de la solution militaire dans la crise centrafricaine qui continue de miner le pays. En trouvant le partenaire sud africain, il a découvert une source d'enrichissement et de fournitures d'armes inespérée. Outre ses trafics de diamants et d'or, il vient aussi d'octroyer les stratégiques mines d'uranium de Bakouma moyennant la bagatelle de 20 millions de dollars, plus de 10 milliards de F CFA pour son profit personnel. En votant récemment le projet de loi sur les minerais radioactifs, la représentation nationale n'a fait que donner carte blanche à Bozizé pour continuer à s'enrichir tout en se préparant à faire la guerre contre d'autres Centrafricains.
14 sept 06 (C.A.P)

Auteur : La Rédaction

 

© Copyright Centrafrique-Presse

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans TRIBUNE GOUVERNEMENTALE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES