Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2006 4 21 /09 /septembre /2006 14:16

ALLONS A L'ESSENTIEL



 


Sous le précédent régime l'insécurité avait pris des proportions inquiétantes. On notait les cumul des arriérés de salaires, bourses et pensions, l'injustice sociale, la corruption et l'impunité étaient érigées en méthode de gouvernement. Les multiples crises militaro-politiques ont eu pour conséquence des pertes en vies humaines, la destruction des structures économiques et des biens meubles et immeubles etc.
L'implication des rebelles du MLC dans les conflits internes a entraîné des exactions et exécutions, pillages opérés par les hommes de Bemba sur les centrafricaines et centrafricains.
Après plus de trois années de règne du Général -Président François Bozizé, on se rend compte qu'il s'écarte de l'essentiel c'est à dire l'éradication de l'insécurité la réduction de la pauvreté, la promotion et la défense des droits de l'homme, l'assainissement des finances publiques et de la filière du diamant et de l'or, l'apurement des arriérés de salaires, pensions et bourses etc. pour assurer au peuple le bien être auquel il aspire légitimement. En effet, durant la période post-électorale, on a assisté à des personnes qui ont été mal préparés notamment l'opération recensement – paiement qui n'a pas permis au gouvernement de dégager une économie. Avec le contrôle de diplôme, nous avons espéré qu'il n'y aura pas de discrimination dans la publication de résultats et qu'il n'y aura pas de demi-mesure.
Depuis l'ouverture de la session de la Cour Criminelle jusqu'à ce jour, l'opinion publique est d'accord pour reconnaître que la montagne a encore une fois accouché d'une souris parce que si les différents dossiers étaient sérieusement ficelés, certains princes de pouvoir se retrouveraient à la maison centrale de Ngaragba. Avec le Décret dissolvant l'administration de la Douane Centrafricaine, le pouvoir de Bangui a, non seulement, remis en question les textes supranationaux qui régissent la CEMAC mais surtout a creusé sa tombe. Il n'y aura pas les recettes nécessaires pour son fonctionnement et ne pourra nullement compter sur le Guichet Unique pour faire face à ses dépenses de souveraineté parce que, un mystère entoure cette structure. Il est temps que le régime du 15 mars 2003 se ressaisisse et aille à l'essentiel. Le temps passe et la souffrance du peuple augmente en intensité.

La Rédaction

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans TRIBUNE GOUVERNEMENTALE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES