Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 17:52
La démocratie des analphabètes ou comment la Ham aide Kabila à esquiver le débat contradictoire
(Muanacongo 26/10/2006)
( 26/10/2006)


Article 112 de la loi électorale :
« La Haute autorité des médias organise, en sus du temps d’antenne attribué à chacun de deux candidats demeurés en lice au second tour de l’élection présidentielle, des débats radiodiffusés ou télévisés contradictoires, qui permettront à chacun d’eux d’intervenir.
Le nombre, la durée, les horaires des émissions ainsi que les modalités pratiques de leur réalisation sont déterminés par la Haute autorité des médias en concertation avec la commission électorale indépendante. »

Karel de Gucht avait déclaré, lors d’un de ses voyages dans notre pays, n’avoir pas rencontré d’hommes d’Etat digne de ce nom au Congo avant d’aller féliciter le voisin rwandais pour son intelligence. Modeste Mutinga de la Ham vient de lui donner raison.

Cette institution qui s’est montrée intransigeante, voire inquisitrice, envers les médias et hommes politiques véhiculant des messages contraires à l’éthique électorale vient de plonger notre pays dans une épouvante difficilement inimaginable.

Alors qu’une fois de plus l’article 112 de la loi électorale ne souffre d’aucune interprétation, la Ham a tout fait pour manipuler cet article afin de le rendre conforme au souhait de Kabila, ne pas participer au débat contradictoire.

Elle a commencé par proposer trois formats de débats aux deux candidats là où la loi stipule que les modalités pratiques de ce débat sont déterminées par la Ham en concertation avec la Cei. Il n’est nullement question d’une quelconque concertation avec les candidats !

Et devant le blocage prévisible engendré par le camp Kabila, la Ham aurait dû imposer le face à face car plus conforme au principe du débat contradictoire tel que décrit par l’article 112 de la loi électorale.

La Cei de Malu Malu avait déjà sauvé la mise à Kabila en l’enrôlant tout militaire qu’il était. La Ham de Modeste Mutinga vient d’éviter au même Kabila une humiliation certaine en refusant ce qui était juste un débat d’idées où chaque candidat devait défendre son projet politique et contredire, dans la forme et dans le fond, les pensées et dires de son adversaire.

Kabila vient tout simplement de nous donner la preuve supplémentaire que la démocratie des analphabètes est en marche au Congo. Dommage qu’il soit la figure la plus emblématique de cette démocratie et dommage pour le Congo que cette marche soit une marche forcée en reculant. Vraiment dommage!

Jean-Eric Badibanga,
Le 26 octobre 2006

© Copyright Muanacongo

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans DEMOCRATIE PARTICIPATIVE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES