Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2006 6 28 /10 /octobre /2006 00:12
Nouvelle résolution sur la Côte d’Ivoire : La France arrache le consensus
(24 heures 27/10/2006)


Le projet de résolution français est favorablement accueilli par les membres du Conseil de sécurité. Tous les membres sont d’accord sur les pouvoirs à accorder au Premier ministre.

Petit à petit, le projet de résolution de la France sur la Côte d’Ivoire fait son chemin.
Après le soutien des trois pays africains aux propositions de la France, les autres membres du Conseil ont suivi.
Sur le fond, le projet de résolution reprend les recommandations de l’Union Africaine.
Avec quand même des précisions importantes sur les pouvoirs à attribuer au Premier ministre, Charles Konan Banny.
Les 15 membres du Conseil de sécurité ont apporté « un énorme soutien », selon l’Agence France Presse.
Ce qui réjouit le diplomate français à l’ONU, Jean Marc De la Sablière.
Le diplomate se dit très « encouragé » par le soutien des autres membres.
« Il y a, je pense, un énorme soutien, un soutien très fort au sein du Conseil pour ce projet de résolution.
Certaines délégations avaient des interrogations, mais je suis confiant que nous parviendrons à un bon texte dans les jours qui viennent », a-t-il confié à l’AFP.
En attendant l’adoption probable du texte le mardi, des experts ont travaillé, hier, sur certains détails du texte.
Le Conseil de sécurité réalise que "la situation dans le pays est dangereuse, non seulement pour la Côte d'Ivoire et toute la région, mais aussi pour sa population", a déclaré M.
de La Sablière.
Ce qui explique, selon le Représentant de la France à l’Onu, que tous les membres du Conseil de sécurité estiment que cette nouvelle transition, rendue inévitable par le nouveau report des élections, qui ne pourront se dérouler d'ici le 31 octobre, « doit être la dernière ».
Le Conseil a siégé pendant près de trois heures.
Les membres du Conseil de sécurité ont pu écouter les rapports des deux représentants de l'ONU, Pierre Schori et Gerard Stoudmann.
Il faut savoir que le projet de résolution se fonde sur les décisions de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest (Cedeao) et du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA), et s'appuie sur un rapport très dur à l'égard de la classe politique ivoirienne du Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan.


Hervé Akaché

 

© Copyright 24 heures

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES