Désemparé par la perte de ses meilleurs officiers lors de la victoire historique des forces de l'UFDD à HADJER MÉRAM (voir notre communiqué N°1) le pouvoir tchadien s'emploie fébrilement à lancer une nouvelle attaque sur nos bases arrière. En violation de toutes les règles internationales, l'Armée tchadienne appuyée par la rébellion soudanaise du DAR FOUR, procède à l'enrôlement forcé d'adolescents tchadiens et de réfugiés soudanais qui sont drogués et acheminés vers la ligne de front pour servir de chair à canon.

La participation des avions de transport militaires français et la passivité complice du HCR par rapport à la furie meurtrière de la dictature clanique de N'DJAMENA, font porter une grande responsabilité au gouvernement français et à l'ONU; responsabilité aggravée par le silence de le France et des organismes humanitaires face aux massacres de centaines de villageois de l'ethnie TAMA dans la région de GUÉRÉDA suivi de l'exode d'au moins 3000 personnes vers le Soudan, et face aux arrestations massives à travers tout le TCHAD ces derniers jours.

Par ailleurs, nous informons l'opinion que 98 prisonniers gouvernementaux, impressionnés par le traitement fraternel de nos combattants, traitement tellement éloigné de la propagande gouvernementale, ont décidé librement d'intégrer les forces de l'UFDD, au cours d'une cérémonie ce matin à KARO (région de GOZ BEIDA). Une liste nominative des autres prisonniers sera bientôt communiquée à la Croix Rouge pour rassurer les familles.

Fait à Mongoro le 31 octobre 2006 Le Vice-Président et Porte-parole de l'UFDD

Acheikh IBN-OUMAR