Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2006 2 07 /11 /novembre /2006 19:35

 

Tous désunis contre Deby Itno !
(TchadForum 06/11/2006)
( 06/11/2006)


L'Union des forces pour la démocratie et le développement (UFDD), la nouvelle alliance rebelle qui vient de relancer les hostilités dans l'est du Tchad, n'est que le dernier avatar d'un myriade de groupes armés plus ou moins actifs opposés au président Idriss Deby Itno.

Voici les principaux mouvements, dont les effectifs sont difficiles à évaluer.

- L'UFDD est la fusion de trois groupes. Dès sa naissance le 22 octobre, elle a occupé brièvement la ville de Goz Beïda, près de la frontière soudanaise, puis le lendemain celle d'Am Timan, plus au sud.

Le président de l'UFDD, le général Mahamat Nouri, a affirmé vouloir "attaquer des objectifs ciblés" et les "forces ennemies". Son "objectif final" reste néanmoins N'Djamena et "le renversement du régime".

Le général Nouri, ministre de la Défense de 2001 à 2003 puis ambassadeur en Arabie saoudite, est passé dans la rébellion en mai, après la réélection du président Deby. D'ethnie gorane, originaire de Faya-Largeau (nord), il dirigeait jusqu'ici l'Union des forces pour le progrès et la démocratie (UFPD), l'un des groupes fondateurs de l'UFDD.

Le deuxième groupe est le Conseil démocratique révolutionnaire (CDR), une rébellion historique du Tchad. Son chef, vice-président de l'UFDD, est Acheikh Ibn Oumar, un Arabe, plusieurs fois ministre sous Hissène Habré (1982-90).

Enfin, le troisième groupe est une branche du Front uni pour le changement (Fuc) dirigée par Abdelwahid Aboud Makkay, un "politique" qui a rompu avec son ancien chef, le capitaine Mahamat Nour Abdelkerim.

Depuis son offensive éclair repoussée le 13 avril aux portes de N'Djamena, le Fuc était empêtré dans ses divisions internes.

- La branche du Fuc dirigée par le capitaine Nour, d'ethnie tama de l'est du Tchad et jugé proche du Soudan, est toujours considérée comme active.

- Le Rassemblement des forces démocratiques (RAFD) est dirigé par les jumeaux Tom et Timan Erdimi, anciens directeurs du cabinet présidentiel et neveux d'Idriss Deby, membres comme lui de l'ethnie zaghawa.

Ils sont passés dans la rébellion en octobre 2005 avec de hauts officiers déserteurs. Ces Zaghawas reprochent notamment au président Deby de ne pas avoir suffisamment soutenu les rebelles soudanais du Darfour, dans l'ouest du Soudan, souvent membres de cette même ethnie.

Le RAFD s'est récemment allié avec la Concorde nationale tchadienne (CNT) d'Hassan Saleh al-Djinédi, l'une des nombreuses émanations du Fuc.

AfriqueCentrale

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans REBELLION
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES