Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2006 3 08 /11 /novembre /2006 19:23

Aux abois, Bozizé s'en prend aux magistrat s, aux journalistes et à Abel Goumba

Bangui, 7 nov. (C.A.P) – Bozizé a réuni ce jour, les chefs de quartiers et chefs de groupements de Bangui et sa région pour leur parler de la prise de Birao et des menaces de la rébellion de le renverser par la force. A cette occasion, il s'en est violemment pris dans des propos tenus en langue nationale le sango et diffusés sur les antennes de la radio nationale, aux magistrats qu'il a accusés de mettre systématiquement en liberté les rebelles qui sont arrêtés par les services de sécurité et également aux journalistes de la presse nationale à qui il a aussi demandé d'affûter leurs plumes pour bien couvrir l'entrée des rebelles dans Bangui.



 



fils Francis qu'il remettrait le pouvoir le moment venu.

S'agissant du Pr Abel Goumba qui se trouve présentement en France et qui avait récemment cru devoir l'exhorter à dialoguer avec la rébellion, Bozizé lui a fait une réponse du berger à la bergère lui demandant de se rendre dans le maquis pour dialoguer lui-même avec les rebelles et de venir lui en rendre compte.
Il a aussi dit en direction des magistrats que les balles des rebelles, qui chaque jour s'approchent de plus en plus de la capitale ne sauront pas distinguer entre les pauvres gens et leurs gros ventres.

Bozizé qui est un habitué du langage ordurier volant au ras des pâquerettes, a manifestement franchi le rubicond au cours de cette rencontre avec les notables et chefs de quartiers de la capitale. C'est le signe d'un homme aux abois et qui a très peur. Dans son discours prononcé à Mbaiki le 15 mars 2006 à l'occasion du troisième anniversaire de son coup d'état du 15 mars 2003, Bozizé on se souvient, avait déclaré qu'il avait conquis le pouvoir par la force et que c'est aussi par la force qu'il s'en irait. Il avait aussi conclu que c'est à son

Centrafrique-presse

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans TRIBUNE GOUVERNEMENTALE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES