Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 02:15
Air CEMAC à la recherche d’un partenaire stratégique
(APA 08/11/2006)


APA - N’Djaména (Tchad) Les Etats membres de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), ont décidé de chercher un autre partenaire stratégique, à la suite du désistement de Royal Air Maroc (RAM) dont les conditions ne sont pas favorables à Air Cemac.

‘’La RAM a demandé l’exclusivité du trafic pendant quinze ans et l’auto - assistance pour le handling. Ces conditions sont inacceptables pour certains pays, dont le Tchad qui estime que cela clouera au sol la compagnie communautaire avant même son décollage », a expliqué à APA, Guelpina Ceubah, Directeur Général de l’Autorité de l’Aviation Civile du Tchad.

Une réunion regroupant les responsables en charge de l’aviation civile des pays membres de la CEMAC et les experts de cette organisation se sont retrouvés à N’Djamena la semaine dernière pour statuer sur la relance du processus de création d’Air CEMAC.

Un appel international à manifestation d’intérêt vient d’être lancé par le ministre d’Etat, tchadien chargé des Infrastructures, également président du comité ad hoc, Adoum Younousmi.

« Le partenaire technique recherché doit disposer d’une compagnie aérienne de notoriété pouvant faire valoir son savoir-faire technique et administratif en matière de gestion, conformément aux standards internationaux et aura l’obligation d’adhérer aux objectifs et attentes des actionnaires », souligne le communiqué.

Le postulant doit également présenter un dossier contenant notamment, une lettre de manifestation d’intérêt, un business plan et un schéma de développement de l’instrument communautaire, adressé avant le 4 décembre prochain au ministère des Infrastructures du Tchad.

« Le bon partenaire stratégique que nous recherchons pour relancer Air CEMAC aura 70% de parts et les Etats auront à partager à part égale 30%. Ce qui veut dire que les Etats sont minoritaires », a indiqué M. Ceubah.

Les pays de la CEMAC avaient décidé de porter sur les fonds baptismaux, la compagnie communautaire en 2001 à Yaoundé. Mais, l’accouchement semble difficile, car lié à plusieurs contingences, notamment économiques.


IAM/of/APA
08-11-2006

 

© Copyright APA

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans TRIBUNE GOUVERNEMENTALE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES