Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 19:06

LE NOMBRILISME DES DECLINOLOGUES CENTRAFRICAINS (Aperçu)

LE NOMBRILISME DES DECLINOLOGUES

L'Afrique va mal !!! Et la Centrafrique alors?
C'est la question que se pose nombreux observateurs de la scène politique de notre cher beau pays.
L'histoire de notre pays begaye, les évènements que vivent nos parents du Nord sont déplorables et inacceptables pour la simple raison que ces populations n'ont guère souhaité de vivre l'enfer.
Avant d'aller plus loin dans notre observation et analyse il est plus judicieux de poser la problèmatique récurente à cette crise.
Notre pays connaît une vraie crise institutionnelle,politique voire sociale, due à un manque de préparation de l'après "PATASSE".
Pourquoi devons nous aujourd'hui payé les pots cassés des rancunes, non dits des ex libérateurs?
Devons nous nous complaindre dans des discours d'autosatisfaction d'initialement triomphants de ces derniers?
Certes,le Général BOZIZE a libéré le peuple Centrafricain du joug du Démon "l'Ange Noir" Cependant en avait t'il vraiment les compétences et la volonté première d'améliorer la souffrance du peuple centrafricain?
Le coup de force du 15 MARS très apprécié et soutenu par le peuple centrafricain est il entrain de se transformer en un lendemain cauchemardesque?
Ou sont les acteurs de la première heure de ce changement et peut on vraiement mesurer le degré du changement tant attendu?
La République centrafricaine est une fois de plus K.O debout dans cette période de post crise.
Les institutions étatiques sont loin de retrouver une fonctionnalité normaliste, le non paiement de salaires à terme échu provoque et accélère la corruption étatisée;la misère gagne chaque jour la bataille de la paupérisation du peuple, les riches voire nouveaux riches émergents sont tous les proches de nos actuels hommes politiques.
La société civile est inactive car elle ne joue pas son rôle de contre poids, les partis politique ne sont que des chambres de résonnance de la politique gouvernementale.
Ou est, et va donc le pays de BOGANDA? droit dans le mur...
Les rebelles dont nous condamnons les actes et qui sévissent dans le Nord posent un sacré problème au gouvernement de DOTE II.
PRIMO: nos jeunes militaires ne sont point suffisament formés pour défendre le territoire national...Me dira t'on que le militaire est payé pour se faire tuer?
Faux, chers compatriotes, il militaire est payé pour défendre le térritoire national mais pas pour se faire tuer comme un lapin.
Face à une rebellion sur armée il faut des moyens conséquents , en logistique et humain.
Dans un pays ou tout le monde sait que l'armée Centrafricaine n'est plus que l'ombre de la belle épopée des BANZA, MANDABA,KOLIGNAKO et j'en passe des meilleurs, le moral des troupes doit être au beau fixe sans oublier la synchronisation par l'état major des actions de différents régiments et services de renseignements...Comment se fait il que les services de renseignements centrafricains ne peuvent anticiper les différentes attaques rebelles? Comment se fait il que le Ministre des affaires étrangères de l'époque NGOUPANDE puisse annoncer la fermeture de nos frontières sans en avoir des moyens ?
Voilà comment va la politique centrafricaine...avec les hommes qui se disent responsables et qui nous gouvernent ! ! !
Parlons peu parlons bien !!! Que faut il faire pour sauver le pays de BOGANDA?
De sources sûres, compte tenu du refus du gouvernement centrafricain à négocier et des renforts du pays colonisateur qui tardent à venir, l'horizon centrafricain semble oscur !!!

Raymond BOMONGO
[ Espace commentaires ]
Aperçu généré le 10/11/2006 à 19:04:27

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans TRIBUNE GOUVERNEMENTALE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES