Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2006 4 16 /11 /novembre /2006 01:05
  FOCUS SUR L'ACTUALITÉ

 

APRES LES MESSAGES DE GBAGBO ET BANNY: Premier conseil de gouvernement sous tension
(L'Inter 14/11/2006)
( 14/11/2006)


Et cela pour au moins deux raisons. La première, c’est que ce conseil de gouvernement signe le retour à Abidjan du Premier ministre après près de deux semaines passées dans son village natal. Surtout après le “ discours de défiance ” qu’il a délivré en réplique au message à la nation du chef de l’Etat tenu au lendemain de l’adoption de la résolution 1721. Fustigé par la presse proche du pouvoir et les partisans de Gbagbo les jours qui ont suivi ce discours tranchant, Charles Konan Banny est certainement attendu aujourd’hui par ceux-ci. Le premier conseil de gouvernement qu’il tient ce jour étant son premier acte dans la mise en œuvre de sa feuille de route définie par la résolution 1721, il pourrait se heurter à l’hostilité des partisans du tout sauf la 1721. Qui estiment avoir de bonnes raisons de le mettre en difficulté aujourd’hui, d’autant que la résolution sur laquelle s’adosse Banny lui donne le pouvoir de prendre des ordonnances et décrets-lois déjà en conseil de gouvernement qui, d’ordinaire, n’est pas une instance de décision. Et c’est là la deuxième raison pour laquelle ce conseil de gouvernement comporte un certain enjeu. Après avoir clamé qu’il prendra toutes ses responsabilités en vue de réussir sa mission, les Ivoiriens, opposition comme partisans du camp présidentiel, attendent de le voir à l’œuvre dès aujourd’hui. En clair, ils attendent sa première ordonnance où décret-loi ou toute autre décision marquant sa détermination à avancer envers et contre tout. C’est pour toutes ces raisons que ce conseil de gouvernement promet d’être électrique. Electrique aussi bien aux abords de la Primature où il se tiendra qu’autour de la table. En effet, de sources proches du camp présidentiel, des jeunes patriotes se préparent à se faire entendre, à secouer Banny en manifestant dans les alentours de la Primature. Informées de ce qui se trame, les forces de sécurité ont, semble-t-il, pris des dispositions pour étouffer dans l’œuf ces manifestations. Par ailleurs, selon des indiscrétions, les ministres du parti au pouvoir hésitent entre deux options : soit boycotter ce premier conseil de gouvernement ; soit y prendre une part active en faisant capoter toute décision contraire à la position du chef de l’Etat de faire barrage à “ toutes atteintes contenues çà et là dans (la résolution) et qui constituent des violations de la constitution de la République de Côte d’Ivoire ”. C’est dire qu’il y a de l’électricité dans l’air.


mardi 14 novembre 2006 par Assane NIADA



© Copyright L'Inter

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans BONNE GOUVERNANCE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES