Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2006 5 17 /11 /novembre /2006 18:47
Refus de Banny de signer des ordonnances: Voici les vraies raisons
(Soir Info 17/11/2007)


Le premier conseil du gouvernement de la nouvelle transition politique sous la résolution 1721 s’est tenu le 14 novembre à la primature. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ledit conseil n’a pas abouti à la signature d’ordonnances par le Premier ministre, en vertu de la résolution 1721. Ce refus de Banny de prendre des ordonnances à ce premier conseil est perçu par le camp présidentiel comme une reculade du locataire de la primature face à un Laurent Gbagbo qui ne cesse de se réclamer comme le seul patron de la transition. Pour l’opposition, c’est une allégeance déguisée du Premier ministre au chef de l’Etat. Par cet acte, Banny fait une passe au secours. Toute chose qui pourrait lui être préjudiciable à l’avenir. Tout se passe comme si Banny, non seulement, refuse d’exercer les pouvoirs que lui confère la résolution 1721, mais aussi, renie son discours du 8 novembre à la nation. Discours perçu par une frange de la population comme celui de la rupture, de la détermination. “ J’assumerai sans faiblesse avec détermination ”, avait-il martelé ce jour. Au moment de passer à l’acte, le premier ministre semble se rebiffer. En effet, au cours du dernier conseil de gouvernement, deux projets d’ordonnances venant des ministres Dacoury Tabletyet Martine Studer, ont été soumis à la signature de Banny. Le chef du gouvernement a refusé d’apposer sa signature au bas des documents préparés par ses ministres. Une attitude diversement interprétée par les observateurs. En vérité, le Premier ministre a ses raisons en ne signant pas ces ‘’fameuses’’ ordonnances. Il aurait trouvé pernicieux ces deux projets qui apparaissent comme un piège tendant à le pousser à la faute. Il en veut pour preuve la précipitation avec laquelle ces textes lui ont été soumis et surtout l’ambiance socio-politique qui a prévalu à la tenue de ce conseil. En stratège politique, Banny n’a pas voulu ‘’tirer le premier’’ pour éviter d’être ‘’un homme mort’’. En agissant ainsi, le locataire de la primature évite l’affrontement avec le chef de l’Etat d’une part et d’autre part, envoie un signal fort à ce dernier quant à sa volonté de travailler en bonne intelligence avec lui pour la sortie de crise. Et ce, conformément au vœu des personnes de bons offices qui mènent actuellement des négociations entre les deux personnalités. Au total, que ce soit une allégeance déguisée au chef de l’Etat ou une stratégie politique, le refus de Banny de signer les premières ordonnances à lui soumises, laisse perplexe aussi bien l’opposition, ses partisans que le clan présidentiel. Tout porte à croire que le Premier ministre attend la fin des consultations du chef de l’Etat avec les couches socio-pofessionnelles avant d’entamer l’exécution de sa feuille de route. Pendant ce temps, le peuple doit prendre son mal en patience.

 

© Copyright Soir Info

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans BONNE GOUVERNANCE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES