Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2006 2 21 /11 /novembre /2006 14:25

PANIQUE GENERALE A BANGUI

« Je vous ai à l'œil »
L'occupation de la ville de Birao à l'extrême Nord-Est de la République Centrafricaine le 30 octobre dernier par la rébellion a plongé le président François Bozizé dans une véritable paranoïa. Il s'en prend aux magistrats, aux journalistes, aux soldats et voit la main de certains de ses ministres derrière cet événement. C'est ainsi qu'il aurait signifié notamment à Karim Meckassoua, présentement ministre de la Communication, ex-directeur de cabinet et ex-ministre d'Etat aux Affaires Etrangères, à Guy Moskit, ex-ministre délégué aux Affaires Etrangères, ancien conseiller en communication du président de la République, actuellement patron de l'Agence de Régulation des Télécommunications, à son ex-compagnon du maquis, Anicet Parfait Mbay, actuellement, ministre de l'Equipement et des Transports, qu'il les a à l'œil.



 


S'agissant du lieutenant colonel Anicet Parfait Mbay, il avait catégoriquement refusé, craignant d'être tué, de faire partir de la délégation des membres du gouvernement qui avait été choisi pour accompagner en mai dernier le premier ministre Elie Doté dans la ville de Paoua au Nord-Ouest du Pays où la garde présidentielle avait commis au début de l'année 2006, de nombreux massacres ( près de 200 morts) sous prétexte de combattre les rebelles de l'APRD. Il est vrai que pendant la rébellion du général Bozizé en 2002 et 2003, c'est Anicet Parfait Mbay qui en était le porte-parole. Il n'avait pas laissé à la population de cette région de bons souvenirs.
Les ministres dits « rebelles »
Du reste, Anicet Parfait Mbay ainsi que plusieurs ministres comme Béatrice Epaye qui a récemment démissionné, Timoléon Mbaikoua et le colonel Mahdi Marboua, se font railler et traiter par d'autres membres du gouvernement tel que Fidèle Ngouandjika de « ministre rebelles ». Quelle ambiance !
Lors du dernier réaménagement de son gouvernement, Elie Doté a tenu et obtenu de François Bozizé de cumuler ses fonctions de premier ministre avec le portefeuille des Finances, au grand dam de l'ancien titulaire et ex-argentier de Bozizé, Théodore Dabanga. Ce dernier qui était pourtant très proche d'Elie Doté au début de sa désignation, a vu leurs rapports se dégrader progressivement pour être à présent franchement exécrables. Dabanga est persuadé que c'est la cupidité d'Elie Doté qui est à l'origine de son limogeage du ministère des Finances. Entre bozizistes, on s'adore !
L'ex-chef des mutins
Anicet Saulet refait
parler de lui
L'ancien capitaine Anicet Saulet, figure emblématique et chef des mutins de l'armée centrafricaine du temps du président Ange Félix Patassé que le général Bozizé a envoyé au Caire en Egypte comme ambassadeur, ferait actuellement l'objet d'une enquête des services spéciaux du régime de Bozizé. C'est une affaire de livraison d'armes de l'Egypte à la RCA dont une partie aurait été détournée, qui a éveillé l'attention des autorités de Bangui sur l'ambassadeur Saulet dont on verrait la main derrière. Bozizé aimerait tant savoir par qui et au profit de qui une partie de la cargaison a été prélevée.

SOURCE: Afrique Education N° 216 du 16 au 30 Novembre 2006.

CENTRAFRIQUE OPINION PARLEZ EN AUTOUR DE VOUS  !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans TRIBUNE GOUVERNEMENTALE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES