Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2006 2 21 /11 /novembre /2006 15:53

Les supporters de Bozizé se font très discrets ces derniers jours...

Maintenant les CPCistes fonctionnent à la rumeur : " Il semble qu'il soit déjà en train de trouver des accords ...". Les Français ne sont pas fous, ils font tourner Bangui en bourrique, cherchant à envoyer Congolais, Sénégalais ou autres Gabonais se faire trucider à Birao. Mais les Congolais, Sénégalais et Gabonais ne sont pas fous également, ils viennent de demander à Bozizé d'envoyer les gais marcheurs de Bangui tâter le terrain à Bria.



 

En 2002 à cette époque c'était déjà la galère. Ils avaient échoué dans leur rébellion. Ils étaient les rebelles qui attaquaient le gouvernement de Centrafrique. Ils s'étaient baptisés CPCistes et criaient partout que le recours à la force était la seule chose à faire contre le gouvernement de Centrafrique. Dire que ce sont les même zagawa de Deby qui avaient fait le coup de feu de la "libération" du 15 Mars 2003 qui maintenant chauffent les fesses de Bozizé !

Maintenant les CPCistes fonctionnent à la rumeur : " Il semble qu'il soit déjà en train de trouver des accords ...". Les Français ne sont pas fous, ils font tourner Bangui en bourrique, cherchant à envoyer Congolais, Sénégalais ou autres Gabonais se faire trucider à Birao. Mais les Congolais, Sénégalais et Gabonais ne sont pas fous également, ils viennent de demander à Bozizé d'envoyer les gais marcheurs de Bangui tâter le terrain à Bria.

Mais les marcheurs ont faim, eux; du coup ils partent au champ chercher la tubercule de manioc d'abord et demandent à Bozizé d'envoyer ses propres enfants en avant se faire trucider à Oudda-Djallé.

Francis Bozizé est très ennuyé car les soldats demandent qu'ils montent avec eux au front, histoire de prouver que lui et son père n'ont pas peur comme ils le disent. Mais François Bozizé, qui sait que Kolingba également a des enfants dans l'armée, ne veut pas être le seul à perdre un fils dans le cas où les choses tournent au vinaigre: il a décidé de confier des compagnies aux vaillants officiers Bozizé et Kolingba avec ordre formel de ne point fuir devant l'ennemi.

Si Kolingba et Bozizé - deux généraux qui adorent le recours à la force et qui se sont illustrés avec succès face aux paysans de Paoua en 1984 et en 2005 - avec leurs dix étoiles réunies envoient leurs braves enfants galonnés mourir au front, alors tous les Centrafricains viendront venger cet affront. Et par voie de conséquence, les Congolais, les Gabonais et les Sénégalais viendront venger la mort des vaillants Centrafricains morts au front, et les Français viendront venger la mort de leurs colonisés morts bravement au combat.

Cela fait beaucoup de si... En attendant, Paris trouve en Centrafrique le meilleur moyen de repositionner son armée, quitte à abandonner Déby aux rebelles Tchadiens. Après tout Leclerc était bien parti de Bangui et de Bouar pour marcher jusqu'à la libération de Paris en 1944. Sans Félix Eboué en Centrafrique, et sans les Centrafricains, il n'y aurait jamais eu de libération de la France. N'est ce pas Koudoukou ?

Mais comme le soutien de la France suppose l'engagement initial des soldats Centrafricains, qui eux conditionnent leur motivation par la présence devant eux des enfants Kolingba et Bozizé, on peut en déduire que les Centrafricains accepteront la partition de Centrafrique entre le Nord rebelle et le Sud gouvernemental pour quelque temps. Un peu comme Bouaké face à Abidjan, Birao fera face à Alindao.

Les Bozizé et les Kolingba sont comme les autres soldats Centrafricains : ils ont très peur de mourir les armes à la main. Le nouvel ambassadeur de Centrafrique en France a au moins justifié une partie de son salaire. Il peut maintenant se reposer devant tant de peur. Car personne n'a envie de mourir.

Il reste les gens comme moi avec la parole de Dieu comme épée : car notre Dieu est le seul recours pour laisser vivants et les enfants Bozizé et Kolingba, et les marcheurs de Bangui, et les soldats Tchadiens, Gabonais, Congolais, Sénégalais, Centrafricains et Français, mais aussi les rebelles Centrafricains et Tchadiens, bref tout le monde...

C'est tellement si bête, que les plus intelligents oublient grâce à qui nous gardons le fragile fil de la vie. Chaque seconde des milliards d'influx nerveux, de mélanges biochimiques, de contractions musculaires sont coordonnés simultanément et en symbiose pour chacun des 6 milliards d'êtres vivants. Cette création fantastique, voilà ce que Bozizé et Déby veulent détruire ! Ceux qui connaissent le Dieu de Jacob sont sereins : Dieu est au contrôle de tout et permet à tous de vivre; les rebelles, comme les non rebelles.

N'oublions jamais que toute vie a un sens qui parfois échappe au commun des mortels. Jésus Christ nous a donné un ordre et un seul:

Matthieu 28:18-20

Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.

Honoré
Je suis béni.

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans DEMOCRATIE PARTICIPATIVE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES