Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2006 1 27 /11 /novembre /2006 18:26
 

27/11 :Tchad: L’ambassade de France à Ndjaména ne peut constituer l’unique source d’informations pour les Tchadiens

Il convient de signaler que parmi les représentations diplomatiques accréditées au Tchad, celle de la France reste la plus active et impliquée dans la crise politique et le conflit armé actuel qui prévalent dans le pays.

De ce fait,tout le monde n’est sans savoir que le dispositif de l’armée française basée au Tchad joue un rôle extrêmement primordial en terme de soutien militaire à l’armée du régime pour le maintien au pouvoir d’Idriss Deby.

Dans un tel contexte de guerre, l’ambassade de France à Ndjaména doit être tenue par une stricte obligation de réserve et de neutralité dans la diffusion de l’information de façon à éviter de montrer sa prise de position à l’une ou l’autre des acteurs armés en conflit.

Informée en temps réel,par l’armée française qui survole inlassablement les déplacements des colonnes motorisées des rebelles tchadiens, filme et repères leurs positions, l’ambassade de France est la seule administration diplomatique qui dispose le maximum d’informations sur la situation militaire actuelle au Tchad et la seule habilitée à les dispatcher en transformant à sa guise et à volonté certaines véracités.
Nous ne pouvons continuer à comprendre qu’en une demi-journée, celle-ci émet à la fois deux communiqués contradictoires sur les avancées vers la capitale tchadienne des rebelles se trouvant à Batha ainsi que leurs arrêts, suscitant une panique généralisée chez les citadins déjà traumatisés par la répression policière.

Nous estimons donc que les autorités consulaires et diplomatiques Françaises au Tchad doivent plutôt se soucier de la sécurité de leurs ressortissants vivants dans notre pays en qualité des coopérants afin de les éviter des ennuis corporels au cas où les populations tchadiennes déversent leurs colères sur eux, excédées par l’ingérence outrancière de Paris qui choisit un camp contre un autre.

Le traitement d’informations au niveau de l’ambassade de France à Ndjaména pose problème d’interprétation et nécessite d’être revue pour que les adversaires en lutte soient nantis en armée égale dans l’accès à l’information en temps de guerre.

Nous demandons avec insistance à l’ambassade de France à Ndjaména de bien vouloir veiller à la protection des paisibles citoyens Français pour les épargner à ce que soit récidivé au Tchad, ce qui était produit en Côte d’Ivoire,car au rythme actuel où les choses évoluent, on peut se permettre de dire que les éléments des dérives sont autorisés et tout peut arriver.

Makaila Nguebla
Activiste Pour le Changement Politique
Et la Résistance Citoyenne.
Diaspora Tchadienne.
Membre de la rédaction.


Source: Alwihda -

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans REBELLION
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES