Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2006 5 01 /12 /décembre /2006 13:23
Dégel entre Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba Gombo
(Forum des As 01/12/2006)


La visite de Joseph Kabila à la résidence privée de JP. Bemba, a démontré pour la énième fois sa qualité d’homme d’Etat, capable de se dépasser face à des questions vitales d’intérêt national.
Visite surprise et historique. Les Congolais pouvaient en ce jeudi 30 novembre s’attendre à tout, sauf à un tête-à-tête entre les deux candidats à la dernière élection prési­dentielle dont on connaît le verdict. Brisant les mythes bâtis au lende­main de l’élection présidentielle, le président élu, Joseph Kabila, dans sa nouvelle casquette, n’a pas hésité un seul instant pour descendre à la résidence de Jean-Pierre Bemba.

En route vers Sake dans le Nord-Kivu, le Chef de l’Etat s’est arrêté à la résidence privée du Vice-Président Jean-Pierre Bemba, candidat malheureux à l’élection présidentielle du 29 octobre dernier. Dans une atmos­phère très détendue et empreinte de cordialité, les deux personnali­tés ont échangé en présence de leurs collaborateurs.

C’est la troisième fois que les deux personnalités se rencontrent en privé depuis les tristes événe­ments des 20, 21 et 22 août 2006 qui avaient semé la psychose dans les cœurs des Congolais. Cette deuxième rencontre a eu le mérite de faire tomber toutes les pesanteurs derrière lesquelles certaines personnalités tiraient les ficelles pour creuser le fossé entre les deux camps appelés pourtant à se tendre la main pour reconstruire le Congo.

Joseph Kabila a désormais la lourde tâche d’appliquer son projet de société au travers du Gou­vernement qui sera mis en place, Jean-Pierre Bemba, de son côté, a accepté de jouer le jeu d’une opposition républicaine qui sera un garde fou à l’action de la future équipe de l’ Exécutif congolais.

Du coup, les rumeurs sur l’ini­mitié supposée entre les deux personnalités ont été rendues sans fondement. On le sait, durant des semaines, des laboratoires politi­ques ont exploité de manière négative l’épreuve des urnes qui op­posait les deux personnalités au point de réduire ce combat démocratique à une affaire de sentiment.

La visite de Joseph Kabila a démontré pour la énième fois sa qua­lité d’homme d’Etat, capable de se dépasser face à des questions vi­tales d’intérêt national. On l’a vu avec le Dialogue intercongolais et son aboutissement au schéma 1+4. L’Accord global, qui a sanc­tionné ces travaux, a contraint le Chef de l’Etat à se dépouiller d’une bonne partie de ses prérogatives au profit des belligérants. Sans contourner l’épreuve des urnes, on a vu le même Chef de l’Etat met­tre son fauteuil en jeu en concou­rant avec 32 candidats à la Prési­dence de la République. Toutes ces étapes n’ont pas été franchies aussi facilement qu’on pouvait le penser, car le jeune Chef de l’Etat a eu à faire face à des attaques systématiques contre sa per­sonne.

Ce qui ne l’a amené ni à détruire les fondements de la démocratie congolaise, ni à recourir à la force. Plutôt, il s’est soumis au verdict des urnes et a remporté la présidentielle au second tour après le verdict, prononcé dans un con­texte de crise aiguë, par la Cour suprême de justice.

Une page vient donc d’être tour­née avec la jeune démocratie con­golaise qui sera dirigée par un Gouvernement dont les membres bé­néficieront du soutien du parle­ment et travailleront sous l’œil vi­gilant d’une opposition où l’on re­trouvera en bonne place le MLC et alliés.

V.E.



 

© Copyright Forum des As

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans BONNE GOUVERNANCE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES