Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2006 3 06 /12 /décembre /2006 00:32
 
Les rebelles prennent une raclée - 5/12/2006
Les combats qui ont opposé vendredi l’armée tchadienne à des rebelles autour de la localité de Guéréda, dans l’extrême est du Tchad, ont fait 120 morts et près de 200 blessés dans les rangs de la rébellion, a affirmé mardi le gouvernement tchadien.
 
Parmi ces 120 tués figurent le chef d’état-major de la coalition rebelle qui a attaqué Guéréda, ainsi que le propre fils de Timan Erdimi, le chef du Rassemblement des forces démocratiques (RaFD), l’un des quatre mouvements hostiles au président Idriss Deby Itno qui la composent, a ajouté dans un communiqué le porte-parole du gouvernement Hourmadji Moussa Doumgor.
 
Le général Seby Aguid, un ancien haut responsable de l’armée tchadienne qui a rejoint la rébellion, et une vingtaine d’officiers supérieurs ont également été blessés lors de ces combats, a ajouté le ministre de la Communication.
 
Pour sa part, l’armée nationale tchadienne (ANT) n’a eu qu’à déplorer dans ses rangs que 10 morts et 30 blessés, a affirmé M. Doumgor.
 
Outre ces pertes humaines, les forces gouvernementales ont également infligé de lourds dégâts matériels aux rebelles, dont une vingtaine de véhicules tout-terrain armés, selon le communiqué.
 
Aucun bilan des affrontements de Guéréda n’a pour l’heure été diffusé par les rebelles.
 
La coalition emmenée par le RaFD des frères Timan et Tom Erdimi, anciens proches du président Deby, a attaqué vendredi Guéréda avant de se replier pendant le week-end pour y laisser la place aux forces gouvernementales, qui en ont repris le contrôle lundi.
 
Après leur retrait de Guéréda, les rebelles ont affirmé s’être emparés des deux autres localités de Koulbous et Birak, au sud-est de Guéréda, le long de la frontière avec le Soudan.
 
"Les blessés ennemis sont évacués à partir de Koulbous par un avion militaire soudanais confirmant ainsi l’implication directe du Soudan dans l’attaque de Guéréda", a affirmé mardi le ministre Doumgor. "Le nettoyage de toute la zone des combats par les vaillantes forces de défense et de sécurité se poursuit", a conclu son communiqué.
 
Les attaques menées contre l’armée gouvernementale par la coalition emmenée par le RaFD et un autre groupe rebelle, l’Union des forces pour la démocratie et le développement (UFDD) du général Mahamat Nouri, se sont multipliées ces deux dernières semaines dans l’est du Tchad.
 
La multiplication des combats a contraint les agences des Nations unies et les ONG humanitaires à réduire les opérations qu’elles mènent dans la région pour porter secours aux 200.000 réfugiés de la province soudanaise voisine du Darfour et aux 90.000 Tchadiens déplacés par ces violences.

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans REBELLION
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES