Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2006 3 06 /12 /décembre /2006 14:43
Alors que Kabila va prêter serment, Kamitatu attaque Kamerhe
(Congo Inter 06/12/2006)


Parfois, on ne sait plus. On croyait pouvoir parler de tout, rire des uns et surtout dénoncer les autres, se livrer à des exercices d'admiration ou d'éxecration, analyser, prouver, trancher...

Et puis, on apprend que les anciens du MLC de Jean-Pierre Bemba maintenant dans l'AMP de Joseph Kabila sont furieux car Kabila a rendu une visite de courtoisie à Bemba. Pour eux, c'est une idée de Vital Kamerhe qui veut devenir président de l'assemblée nationale. Olivier Kamitatu se voyait déjà à ce poste, ce véritable vagabond politique se croit comme ''trahi'' par le PPRD, alors qu'il a au total qu'une vingtaine de députés provenant de sa province natale autrement dit, il n'a aucunne assise nationale. Un autre ancien cadre du MLC soutenu toujours par Olivier Kamitatu tire à boulets rouges contre Kamerhe en déclarant que '' c’est Kamerhe qui a tout influencé. S’il avait besoin des voix des Députés de l’UN pour se faire élire Président de l’Assemblée Nationale il n’avait qu’à le dire...''

Ces gens là font de la politique pour l'argent, la gloire et le prestige et pas l'amélioration des conditions des vies du peuple congolais.Leurs parcours dignes de contes des fées. Par exemple, un ancien spécialiste des sondages qui devient ,par l'influence de son ami d'enfance qui au passage va le trahir, président de l'assemblée de transition. Ils pensaient qu 'en réjoignant l'AMP , leur survie politique était assurée mais Joseph Kabila est devenu un animal politique. Il est maintenant un stratège hors pair. Ou sont passés les Gaetan Kakudji, Pierre-Victor Mpoyo, Muenze Kongolo?


Porté au pouvoir après l'assassinat de son père, le président Laurent-Désiré Kabila, Joseph Kabila, 35 ans, sera cette fois investi avec une '' légitimité'' électorale, après un scrutin considéré par les observateurs étrangers comme ''libre et démocratique'', en dépit de irrégularités flagrantes.
Fanfare et défilé militaire seront au menu de la cérémonie solennelle d'investiture, dans les jardins du palais présidentiel, où des milliers d'invités sont attendus, dont une trentaine de chefs d'Etat, de gouvernements ou de leurs représentants.


La délégation belge s'annonce comme la plus imposante, avec au moins quatre ministres, dont le Premier ministre Guy Verhofstadt.
Parmi les chefs d'Etat africains devrait être présent le Sud-africain Thabo Mbeki, parrain de la transition politique congolaise initiée en 2003 après une guerre régionale de près de cinq ans.
"On ne sait pas ce que Kabila fera de cette légitimité", s'inquiétait un autre diplomate, redoutant que le jeune président "ne résiste à la tentation du népotisme et de la prédation".

"Il devra gagner la confiance des bailleurs", prévenait-il, alors que la RDC croule sous une dette multilatérale d'environ 10 milliards d'euros.
75% de ses 60 millions d'habitants vivent avec moins d'un dollar par jour.


Pourtant, avec 34% des réserves mondiales connues de cobalt, 10% des réserves de cuivre, mais aussi de l'uranium, de l'or, du bois, du pétrole et un potentiel hydroélectrique de plus de 80.000 MW (le 4e du monde), l'ex-Zaïre pourrait devenir un des moteurs économiques de l'Afrique.
Par Lydie Ikenge

 

© Copyright Congo Inter

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans REBELLION
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES