Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 00:15
 

07/12 :NON à l’assistance aveugle de la France à un pouvoir sanguinaire

Depuis 1960, notre pays vit sous la politique néocoloniale prônée par le Gaullisme consistant à considérer le Tchad comme une colonie. Quelle est aujourd’hui l’image de la France en Afrique ?
Idriss Deby ne serait légitime ni par la France ni par l’opinion internationale, mais seulement par nous les tchadiens et si cela est le cas le soutient de la France au dictateur Deby est grave.

Les tchadiens ne veulent plus de Deby et son clan ainsi que de tous ceux qui le soutient. A elle seule la France ne peut pas sauver Deby ni le rendre légitime. Nous ne pouvons pas accepter une politique de chantage, nous ne pouvons pas accepter aussi une amitié qui ne cesse de nous détruire. La France doit comprendre que les Africains du 20émme siècle et ceux du 21émme siècle sont foncièrement différents. Il est temps que la France change sa politique en Afrique. Elle doit aussi comprendre que les dictateurs tels que Oumar Bongo, Denis Séssous N’guesso Idriss Deby et Paul Biya qui vivent sous son ombre et qu’elle continue à bercer sont loin d’être des alliés honorables et ne méritent guère le sacrifice des contribuables grâce auxquels la Franceafrique effectue aujourd’hui ses missions de mercenariat au Tchad et en république Centrafricaine.

En effet, depuis plus d’une semaine l’armée Française harcèle quotidiennement les forces de l’UFDD dans la partie Est du Tchad. Si l’UFDR en Centrafrique a répondu aux agressions de l’armée française, l’UFDD n’a jusqu’à présent pas riposté. Elle en appelle à la communauté internationale pour mettre fin à ces harcèlements. Dans le cas échéant l’UFDD tiendra la France comme seule responsable du malheur du peuple tchadien et ses vaillants combattants ne s’empêcheraient d’affronter toutes forces au service du pouvoir agonisant de Deby. Certes Tombalbaye, Hissein Habré et aujourd’hui Deby ont pu asseoir leur pouvoir grâce au soutien actif de la France mais il faut aussi savoir que cette période est déjà révolue. Au Rwanda, en Cote d’Ivoire et aujourd’hui au Tchad, la France cherche à participer dans le génocide que prépare Deby contre les tchadiens, ce qui explique la visite choquante du premier Ministre Dominique De Villepin à son exterminateur Deby, mais cette fois-ci son dictateur va tomber.

Les tchadiens ne veulent plus de Deby, la preuve les forces de l’UFDD ont été accueillies à Abéché par des applaudissements et des youyous. Nos compatriotes se sont sentis enfin libres après 16 ans de douleurs et des deuils incessants, les expatriés français en sont témoins. Ni Dominique De Villepin, ni Chirac, personne ne peut nous imposer un régime dictatorial par la force, comme l’ont fait les américains en Irak. Le Tchad n’est pas l’Irak et la France ne peut ignorer le courage et la détermination du peuple tchadien qui se bat pour sa dignité.
Il ne faut pas accuser le Soudan de soutenir les forces de l’UFDD. Contrairement à la milice de Deby qui bénéficie du soutien des éléments du MJE de Khalil Ibrahim, les forces de l’UFDD n’ont pas besoin d’être soutenues par des mercenaires. A l’appui des images diffusées sur le site Alwihda, tout indique que les forces de l’UFDD ne disposent d’aucune aide extérieure et tous les moyens qu’elles disposent proviennent de l’armée tchadienne.
Nous sommes indignés par l’inertie de la communauté internationale notamment par rapport à la manipulation de la crise du Darfour par le régime de Deby ? Pourquoi ne parle-t-on pas de l’implication des rebelles soudanais dans le conflit tchadien ? Pourquoi occulte-t-on la responsabilité de Deby dans le génocide du Darfour ?
L’objectif de l’UFDD n’est ni l’instauration de la dictature, ni la création d’un Etat mafieux et clanique. Le combat que mène l’UFDD est bien celui du peuple tchadien car depuis l’arrivé de ses forces à Abéché on constate un ralliement massif des tchadiens qui hier se trouvaient du coté des milices de Deby. On enregistre aujourd’hui environ 386 officiers, sous- officiers, soldats et hommes de rang sans compter ceux qui cherchent des voies et moyens pour les rejoindre.
En ma qualité du Président du Bureau de l’UFDD en France, je demande à tous mes compatriotes de se mobiliser contre la dictature qui s’est installée insidieusement dans notre pays. Nous devons d’une seule voix dire NON à tous ceux qui nous imposent la dictature et participent lâchement à la destruction de notre pays.
Nous devons se rappeler qu’en 1990, la France avait déclaré de ne pas se mêler dans les affaires tchado- tchadienne. Aujourd’hui c’est le contraire qui se produit.

Le soutien aveugle que la France manifeste à un voyou comme Deby qui n’a même pas le contrôle de sa famille est vraiment choquant pour tous les tchadiens. Comment un Etat comme la France qui est le premier pays a avoir écrit le préambule de droit de l’homme depuis 1789 et faisant partie des pays qui se réclament, fièrement, défenseurs des droits de l’Homme, de la démocratie et de la liberté entretient un régime oligarchique comme celui de Deby ? Monsieur le premier Ministre vous faites une fausse route. Tout ce que l’Union des Forces pour la Démocratie et le Développement (UFDD) exige à la France c’est la neutralité. l’UFDD n’a rien contre la France, mais l’UFDD est déterminée à combattre pour la liberté du peuple tchadien qui souffre de 16 ans de dictature.
Concernant l’accusation sans fondement de Deby selon laquelle les forces de l’UFDD roulent pour le solde du Soudan, de l’Arabie Saoudite, d’Al-Qaïda, d’Hissein Habré, nous répondons à ces allégations mensongères et imbéciles par un silence et qualifierons ce fait comme simple effet de l’alcool.
Le haut conseil militaire de l’UFDD demande a tous les frères d’armes de déserter l’armée clanique de Deby et de rejoindre le rang de l’opposition pour qu’ensemble nous mettions fin au système mafieux international qui détruit notre pays et tue notre peuple.

Pour finir je dirais que l’Union des Forces pour la Démocratie et le Développement appartient à tous et les tchadiens du Nord comme du Sud, de l’Est comme de l’Ouest sans distinction de race, de religion ni de région. Le combat que mènent les forces de l’UFDD et sa réussite nécessite sans doute votre soutien, votre détermination et votre volonté de vaincre la dictature et ses complices

Vive le peuple tchadien et vive le Tchad

Source: Alwihda -

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans POLITIQUE AFRICAINE DE LA FRANCE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES