Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2007 5 02 /02 /février /2007 10:44
COMUNIQUE DE PRESSE N°001/SG-UFDR

Le Bureau Politique de l’Union des Forces Démocratiques pour le
Rassemblement composé de plusieurs mouvements politico-militaires à
savoir :

      Le GAPC(Groupe d’Action Patriotique du Peuple Centrafricain) du
Président Michel Am NODROKO KOTODJI.
      Le MJLC (Mouvement des Jeunes Libérateurs Centrafricains) du
Président
Abakar Sabone
      L’UFR (Union des Forces Républicains de Centrafrique ) du
Président
Lieutenant F.N’DJADDER-BEDAYA
      Le RPC (Rassemblement du Peuple Centrafricain) du Président, Colonel Hassan Justin

Communique ce qui suit :

Conformément aux vœux des Nations-Unies, des Partis Politiques De
L’opposition Politique, de l’opposition armée, communique ce qui suit :
N’eut été l’absence du dialogue politique tant exigé et par
l’opposition politique que par l’opposition armée, nous ne saurions pas arriver à ce stade de violence. Avions toujours exigé le dialogue mais en absence d’un
médiateur valable et digne de cette noble mission nous avons été contraints d’utiliser la force, qui aujourd’hui commence apporté ces fruits par des consultations en cours à Syrte en Libye sous l’égide du Grand Guide la
Révolution Libyenne que nous tenons à remercier de vive voix pour sa sagesse et son sens de devoir élevé au niveau africain.
LE DIALOGUE …qui peut nier son efficacité comme une valeur en relief avec nos cultures africaines  et en pratique dans nos civilisations ?

Pourquoi alors n’est pas lui céder la première place dans nos conflits politiques, ethniques et tribales. Pourquoi n’est pas réhabiliter aux yeux du monde une de vertus cardinal de notre patrimoine commun (L’arbre à palabre) ? ceci étant, Le Bureau Politique exige comme tout préalable au processus du dialogue actuellement entamé en Syrte en Libye la libération
inconditionnelle de nos camarades à savoir le porte-parole de l’UFDR, le Capitaine ABAKAR Sabone et le Président de l’UFDR Son Excellence Michel Am NODROKO KOTODJI jusqu’alors en état d’arrestation et gardé à vue par les autorités béninoises en dépit des procédures de l’opposition du Haut Commissariat chargé de réfugiés qui estime insuffisant la demande d’extradition fabriquée par le procureur de la République Centrafricain Firmin FEÏNDIRO.

A cet effet, afin de rendre un climat serein et favorable à ce
processus tant souhaité par tous , le bureau politique de l’UFDR que dirige le Secrétaire Général NDJADDER-BEDAYE.F exige la libération sans condition de nos camarades.

La Paix et la stabilité futures de notre pays, imposent plus que jamais une bonne préparation et la tenue effective du Dialogue Politique Global et inclusif que réclament tout le peuple Centrafricain et la Communauté internationale, et en faveur duquel le Président de la République s'est publiquement engagée dans son discours de fin d'année 2006.

Le Bureau Politique de l'UFRD, au sein de L'Union des Forces vives de la Nation (U.F.V.N), continueraa plus que jamais pour un Dialogue Politique Global Inclusif, en lieu et place des arrangements politiques sectoriels et des coups médiatiques entre deux homes.

Nous lançons un appel en l’endroit des autorités libyennes, du Haut Commissariat des Réfugiés et des Nations Unies afin que chacun prenne ses responsabilités pour favoriser un climat de dialogue sain.

A cet effet, nous ajoutons avec votre permission la proclamation de KARL MAX : « Un peuple qui en opprime un autre ne saurait être libre et par conséquent chanter la victoire avant la fin des combats ».

Le Secrétaire Général
F. N’DJADDER-BEDAYA

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans REBELLION
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES