Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 18:37
  FOCUS SUR L'ACTUALITÉ

Le dialogue direct tire à sa fin- Soro refuse d’être 1er ministre de Gbagbo- Le gouvernement que Gbagbo lui proposait / Ouaga peut-il nommer un nouveau Premier Ministre ?
(Le Nouveau Réveil 27/02/2007)
( 27/02/2007)


Soro Guillaume, nouveau premier ministre de Côte d'Ivoire à l'issue du dialogue direct initié par le Chef de l'Etat? C'est la grande interrogation qui se trouve sur toutes les lèvres. Seulement voilà. Selon des informations qui nous sont parvenues hier seulement, cette éventualité ou cette proposition est
celle du clan présidentiel. En effet, des indiscrétions font état de ce qu'en initiant ces pourparlers directs avec les Forces Nouvelles, le régime en place et son chef en particulier auraient clairement donné des consignes à ses émissaires. Il
s'agit de revenir à Abidjan avec en poche, le départ
de Charles Konan Banny de la Primature. Et l'accord de
Guillaume Soro d'accepter le poste. Les émissaires de
la présidence auraient fait de cette proposition, leur
principale préoccupation. Désiré Tagro et ses amis
seraient prêts à accepter toutes les propositions des
hommes de Soro à la seule et unique condition que
celui-ci soit le futur Premier ministre de transition.
Ce qui, à coup sûr, signifierait le départ de l'actuel
locataire de la primature. Une proposition qui, il
faut le reconnaître, a eu le "mérite" de diviser les
membres des Forces Nouvelles.
Certains ne veulent pas en entendre parler. Quand
d'autres encourageraient Soro à accepter la
proposition. Mais, que dit le concerné lui-même? Un de
ses proches, que nous avons interrogé hier sur la
question, nous a dit qu'en ce qui le concerne, le
secrétaire général des Forces Nouvelles n'est pas du
tout intéressé par ce poste. Il aurait d'ailleurs
confié à quelques-uns de ses "lieutenants" qu'il est
conscient et convaincu que cette proposition du clan
présidentiel et surtout de Gbagbo n'est pas fortuite.
"Gbagbo ne me laissera pas travailler" aurait-il
confié à des proches à qui il aurait, en échange,
demandé de réfléchir sur une quelconque possibilité et
une "faisabilité" d'une telle proposition. Pour
l'amener à mordre à l'hameçon de la primature, Gbagbo
serait également prêt à lui faciliter la tâche. En
quoi faisant? Et bien, voici le schéma qui lui aurait
été proposé. Partager équitablement avec les Forces
Nouvelles, les postes ministériels. Si par exemple, il
a été décidé de former un gouvernement de trente
membres, les Forces Nouvelles auraient 15 ministres et
le FPI, le même nombre, c'est-à-dire 15 portefeuilles ministériels également. Quitte à Soro de partager ses
ministères avec ses alliés du RHDP. Ainsi, les houphouétistes ne trouveraient pas à redire et le
pouvoir aurait ainsi gagné son pari. Mais en dépit de
toutes ces "garanties", le leader des Forces Nouvelles
ne serait pas intéressé par un tel schéma. Du moins
jusqu'à ce que le dialogue direct ne prenne fin. Mais,
comme nous l'a confié hier un proche de Soro que cette
décision n'enchante pas du tout, "les voies de la
politique sont insondables et il se pourrait que pour
des raisons qui lui sont propres ou pour d'autres
raisons que nous autres ne maîtrisons pas, le
secrétaire général accepte la proposition".
Yves-M. ABIET
Envoyé spécial à Ouaga



© Copyright Le Nouveau Réveil

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans DIALOGUE NATIONAL
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES