Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 10:52
Ouverture de la première session ordinaire de l'Assemblée nationale
(Agence Centrafrique Presse 02/03/2007)


Bangui, 02 mars (ACAP)- Le Président de l'Assemblée Nationale, M. Célestin Leroy Gaombalet, a souhaité jeudi 1er mars « que le dialogue politique dont le Président de la République, François Bozizé a confié la préparation au Groupe de Sages ne soit pas un simple remake des nombreux fora qui l'ont précédé ».

Cette déclaration a été faite lors de la cérémonie d'ouverture de la première session parlementaire de 2007 qui aura à examiner plusieurs projets de loi, parmi lesquels celui portant ratification de la convention sur la reconnaissance des études et des certificats, diplômes, grades et autres titres de l'enseignement supérieur dans les Etats d'Afrique paraphée à Arusha le 5 décembre 1981 et celui fixant les conditions de participation des communautés de bases à la gestion forestière en République Centrafricaine.

La session va également se pencher sur le projet de loi autorisant la ratification de la convention sur l'enseignement technique et professionnel, le projet de loi portant création du Parc national Mbaéré-Bodingui et le projet de loi modifiant et complétant les dispositions de la loi portant création d'une réserve spéciale de la forêt dense Zanga-Sangha.

Selon le Président Gaombalet, le futur dialogue devra permettre à la République Centrafricaine d'accéder à une paix durable, à la sécurité et à la stabilité politique au-delà des résultats des quatre grandes rencontres nationales précédentes qui n'ont rien donné.

Rappelant les différentes avancées de la RCA notamment le renouvellement de la confiance des partenaires financiers, il a fait remarquer que « sans la paix, la sécurité et la stabilité politique, les acquis risquent d'être sans lendemain ».

M. Gaombalet a enfin souligné que « le sens du compromis devra prévaloir tant entre la majorité et l'opposition qu'au sein de chaque famille politique » lors du renouvellement annuel du bureau de l'Assemblée nationale, prévu par les textes au début de la première session.

Il faut rappeler que la session qui s'ouvre est la troisième session ordinaire de l'Assemblée Nationale, après le retour à la légalité constitutionnelle.



ACAP

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans DIALOGUE NATIONAL
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES