Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 00:31

La bonne gouvernance enterrée par le pouvoir de Bangui?

 
Cette interrogation vient à point nommé, car tout se passe comme si le gouvernement de Transition veut enterrer tous les organes de contrôle pour que les mafieux pillent à volonté. Le 15 mars 2003 avait annoncé de très bonnes intentions et on sentait la motivation du gouvernement de transition de combattre tous dérapages en matière de gouvernance qui puissent ternir l’image de marque de notre pays. Avec le départ de M. Gabriel Faustin Mbodou du Ministère de la Justice, la bonne gouvernance a disparu de l’intitulé de ce Département et dilué dans plusieurs institutions. Résultats: on ne sait plus qui s’occupe de ce secteur clé pour la crédibilité du régime.
Contre toute attente, l’Inspection centrale des Finances, la police des Régies financières a été dissoute, alors que M. Jean-Pierre Lebouder, Ministre d’Etat à l’époque n’était même pas au courant de ce qui se tramait. Quelques mois plus tard, l’Inspection Centrale des Finances est reconduite sous la pression du FMI et de la Banque Mondiale et depuis les membres de l’Inspection n’ont pas été nommés et le gouvernement ne se presse pas de le faire. La ‘’coquille’’ peut demeurer vide, pourvu que ça dure, disait l’autre.
Les Inspections Centrales des différents Départements ministériels vont disparaître avec les nouvelles mesures préconisées par le Premier Ministre, chef du gouvernement. Quelques rares Départements dont la défense, les Finances, la Santé et l’Education pourront disposer d’une inspection centrale. Après d’âpre luttes, les ministres ont pu obtenir chacun deux postes d’inspecteurs qui n’auront peut-être qui à jouer aux figurants pour orner les cabinets ministériels.
Pourquoi s’acharne-t-on tant contre les organes de contrôle? Les raisons invoquées frisent le ridicule, car les vraies sont ailleurs. Dans cette désorganisation du Ministère des Finances, le Trésor Public est devenu une cagnotte trop rocambolesque. Le Directeur Général du Trésor, pourtant responsable devant la Cour des comptes ne joue qu’un rôle d’exécutant des ordres venant ‘’d’en haut’’. Il ne peut prendre d’initiatives de fonctionnement de ses services et tous les ordres lui sont dictés soit par deux Ministres à charge des Finances soit par la Présidence de la République qui pond des textes contraires aux usages de l’application stricte du budget. Le Directeur Général du Trésor Public, les mains et les pieds liés ne peut ordonner le paiement des titres de moins de 100.000 Frs sans se référer à ses supérieurs que sont le Ministre et le Ministre délégué des Finances, alors qu’il est à la tête du Trésor ayant pour seule Bible, le Budget de l’Etat. Les stipulations de ce budget ne sont plus exécutées et le document n’est brandi que lors du passage du FMI et de la Banque Mondiale. Pourquoi fait-on voter un budget par le Conseil National de Transition s’il n’est pas exécuté selon l’orthodoxie préconisée dans ce cas? Un petit exemple que nous venons de déceler et qui n’est que le bout de l’iceberg témoigne à suffisance de la gymnastique opérée sur le budget. En pleine ‘’exécution’’ budgétaire, alors qu’un collectif n’a pas été présenté au CNT, le Ministre des Finances, par une Note circulaire vient de décider de l’abattement de 30% sur le montant du carburant alloué aux Département ministériels et à tous les services publics. Les Finances avancent comme raison, la montée actuelle du baril du pétrole brut. Plus royaliste que le roi, puisque Total - Centrafrique n’a même encore rien dit. Le Ministre veut-il ainsi pousser Total à rehausser ses prix?
La situation ainsi décidée par le Ministre Nditiféi Boyssembé affecte toute l’Administration et même les services de sécurité. Pour les autres services qui ne pourront atteindre 100.000 frs pour se voir délivrer le ‘’Top Card’’ de Total, le reste de l’argent destiné au carburant tombera dans la masse budgétaire.
Le régime trouve tout à fait normal que la bonne gouvernance tombe en désuétude. Depuis que l’impunité a été érigée en règle de gestion, l’orthodoxie a pris la poudre d’escampette et observe le pays de loin en attendant les jours meilleurs pour envisager son retour. Les seuls responsables qui peuvent être inquiétés sont ceux qui ne sont pas en odeur de sainteté avec le régime. Mais les barons et les connaissances qui bénéficient du ’’parapluie nucléaire’’ bénéficient d’une sorte d’absolution et ne peuvent pas être inquiétés. Ils sont nombreux, ceux qui après les contrôles de l’Inspection Générale d’Etat ont été épinglés dans les recommandations, relevés de leurs fonctions et qui circulent librement alors qu’ils devraient être sous le coup des Articles 108 et 108 bis du Code Pénal, à savoir détournement de deniers publics. Comment ne pas fragiliser l’Etat avec une telle attitude si on laisse la porte béante à tout ce qui est le contraire de la bonne gouvernance? Les poursuites judiciaires sont renvoyées aux calendes grecques et les rapports de l’IGE jonchent les étagères où croupissent dans les tiroirs sans qu’on ait le temps d’y jeter un coup d’œil, de les lire pour se rendre compte des dégâts incommensurables commis par des citoyens à qui on a fait à un moment confiance.
C’est évident que les institutions de Bretton Woods condamnent à chaque passage la corruption, la gestion nébuleuse des finances publiques et autres méfaits qui gangrènent l’Etat. C’est normal que l’Ambassadeur de France, M. Jean-Pierre Destouesse sans formule diplomatique ni ménagement, s’insurge contre des pratiques qui relèvent beaucoup plus du pillage, de l’enrichissement facile que de la bonne gouvernance. Ce ne sera pas étonnant de voir la RCA un jour figurer en bonne place dans le Botten de Transparency International (observatoire de la corruption). «Le 15 mars avait voulu chasser le naturel, il est revenu au galop». Regrette un observateur.

Mathurin Madimba Nimba
16/11/2004

Source : wmaker.net/leconfident

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans BONNE GOUVERNANCE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES