Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 22:44

OU SE TROUVE L'HERCULE C-130 ?



L'acquisition par le gouvernement centrafricain de l'Hercule C-130 à plus d'un milliard francs Cfa avait dernièrement défrayé la chronique. A ce titre, ce sujet a alimenté les débats au sein de la classe sociale la plus basse jusqu'au sommet de l'État.
A la présidence de la République, certains conseillers du président de la République ont demandé au peuple centrafricain d'applaudir à chaude main, l'acquisition par l'Etat centrafricain d'un appareil du genre et ce, « pour la première fois » depuis l'indépendance. Un bien plus important que la caravelle de Bokassa. Ne pas l'applaudir, c'est manquer de patriotisme dit-on de l'autre côté de la rive.
Bref, la République Centrafricaine venait ainsi de faire son entrée dans le cercle fermé de certains États Africains qui disposent d'un avion personnel, bien que le nôtre devait servir à transporter des troupes et aussi du manioc, bien sûr.
Les troubadours et autres flagorneurs qui ne jurent que par le nom des nouvelles autorités se sont mis à chantonner que cet appareil facilitera le transport des troupes sur les différents sites et les évacuations sanitaires en Afrique ou bien dans la métropole.
Eh oui, il n'est pas interdit de rêver en Centrafrique, pays où les dirigeants ont une imagination tout à fait fertile mais non productive.
On nous annonçait que cet appareil qui a quitté les États-unis après des contrôles techniques sans pareil est désormais en bon état et par conséquent, pourrait valablement aider les forces armées centrafricaines dans la lourde mission qui est la leur dans le Nord-Ouest voire dans les zones en confits armés en proie à une insécurité endémique .
Ouf ! Cette folie de grandeur qui s'était emparée des chauds partisans du régime a vite cédé la place à l'opprobre des uns et des autres après que l'Hercule nationale s'est résolue à ne plus voler dans les airs centrafricains.
Et la décision de notre Hercule de ne plus satisfaire aux injonctions de ses propriétaires réconforte certaines personnalités qui pensaient pour leur part que le milliard de Fcfa ayant permis à l'acquisition dudit appareil pouvait permettre de payer une partie du salaire des fonctionnaires et agents de l'Etat qui croupissent sous le poids d'une pauvreté criante avec tous ses dégâts collatéraux.
On voudrait émettre sur les mêmes longueurs d'onde que les autres Etats africains en majorité producteurs de l'or noir, de l'or vert, de l'or blanc et donc économiquement fort mais, on n'en a visiblement pas les moyens. C'est vraiment absurde de ne pas se rendre compte que l'état de l'économie centrafricaine ne lui permettait pas de se livrer à ce jeu. Véritablement, le Centrafrique qui est « bossu » ne voit pas sa bosse et aimerait se faire plus royaliste que le roi. Comble du ridicule !
On espère que les autorités centrafricaines tireront toutes les leçons nécessaires et seront prudents à l'avenir car, avec la résurgence des attaques rebelles dans la zone de Birao, véritablement ville rebelle, l'Hercule C-130 devait être d'une grande utilité pour nos vaillants et patriotes FACA.


Mardi 06 Mars 2007
Fleury _ K

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans TRIBUNE GOUVERNEMENTALE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES