Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 21:11

RDC/URANIUM: Deux responsables arrêtés
(BBC Afrique 09/03/2007)
( 09/03/2007)


En République Démocratique du Congo, les autorités politiques ont apporté des éclaircissements par rapport à l'arrestation des officiels en charge du centre de recherche atomique.
Ils sont accusés d'avoir passé un accord avec une entreprise étrangère pour la prospection et la production d'uranium, sans avoir reçu l'aval du gouvernement.

Dans un premier temps, le procureur général de la république a accusé les deux prévenus d'avoir été impliqués dans un trafic d'uranium.

Mais le ministre de la recherche scientifique, Sylvanus Bonane Mushi, a avancé d'autres raisons.

"Ils sont poursuivis entre autres pour faux et usage de faux, pour corruption et association de malfaiteurs", a-t-il indiqué.

Les autorités congolaises accusent les responsables du centre nucléaire d'avoir passé un partenariat avec une entreprise britannique sans obtenir l'aval du gouvernement.

La RDC dispose d'un centre de recherche atomique sur le campus de l'université de Kinshasa, ainsi que de mines d'uranium dans le Katanga, mais pour l'instant tout est en principe à l'arrêt.


Exploitation illégale de la mine d'uranium de Shinkolobwe

Ce centre avait été ouvert avec l'appui des Etats-unis en récompense de la contribution congolaise au projet "Manhattan" qui avait conduit à la fabrication des deux bombes atomiques qui avaient été larguées sur Hiroshima et Nagasaki au Japon en août 1945.

C'est l'uranium issu des mines de Shinkolobwe dans le Katanga qui avait servi à la fabrication de ces bombes.

La mine d'uranium de Shinkolobwe a été officiellement fermée depuis 1960 à cause du coût élevé de son exploitation.



Arnaud Zajtman
BBC Afrique, Kinshasa

© Copyright BBC Afrique

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans TRIBUNE GOUVERNEMENTALE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES