Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 18:23

MARTIN ZIGUELE A ANNONCE SON RETOUR DEPUIS LYON EN FRANCE



Martin Ziguélé
A quand le retour de l'ancien Premier ministre et principal leader de l'opposition politique Martin Ziguélé ? La question est désormais sur toutes les lèvres, car le principal Challenger de François Bozizé à l'élection Présidentielle de Mai-juin 2005 paraît s'être confortablement installé à Paris et ne chercherait pas à regagner le bercail et ses ouailles du MLPC encore divisés sur des questions inutiles de leadership.
Car il faudra bien que Martin Ziguélé rentre à Bangui et organise sa troupe dans les perspectives prochaines de la Présidentielle et des législatives de 2010 qui promettent déjà d'être plus compliquées que les échéances de 2005. Le temps n'attend pas et qui veut aller loin ménage sa monture.
François Bozizé va mathématiquement aborder la seconde moitié de son quinquennat en occupant littéralement le terrain au nez et à la barbe de l'opposition politique qui reste terriblement coincer à Bangui où elle n'est visible qu'à travers une profusion de communiqués de Presse et quelques conférences de presse sans lendemain. Peut-être miserait-elle entièrement sur le dialogue politique. Mais celui-ci ne saurait être une fin en soi, étant entendu que les partis politiques sont créés pour conquérir, gérer et conserver le pouvoir au moyen d'élections libres et transparentes.
Or manifestement ni Martin Ziguélé ni ses affidés de l'UFVN ne paraissent vraiment pas pressés pour occuper le terrain politique afin d'y capitaliser les résultats honorables du candidat malheureux à la Présidentielle de 2005. De toute évidence, Matin Ziguélé préfère mobiliser les centrafricains de France tout en sachant que s'ils constituent une partie de l'électorat centrafricain, le gros de l'électorat se trouve sur le terroir national à Bangui, Damara, M'Baîki, Sibut, Berberati, Bambari, Kaga Bandoro, Nola Paoua, Mobaye , Bangassou, Birao et nous en passons, sans compter la multitude de communes rurales et de Villages…
Aux dernières nouvelles venues fraîchement de France et plus précisément de la ville de Lyon, Martin Ziguélé vient de tenir un grand meeting dans cette ville française où il aurait ameuté tous les militants et sympathisants résidant dans la localité et même dans toute la France.
Selon certaines sources, ce meeting viserait à donner la réplique à la campagne de communication qui a conduit récemment en France le ministre Aurélien Simplice Zingas, le ministre Gouadjika, le Conseiller Porte parole du Président de la République, M Cyriaque Gonda, le Conseiller à la Présidence en matière de jeunesse, M. Lévy Yakité et le Haut Commissaire aux Droits de l'Homme, M. Maleyombo.
A ce meeting il aurait reconnu publiquement les avancées réalisées par le régime de M. Bozizé avant de se mettre dans un second temps à détruire toutes ces avancées par des critiques tous azimuts soutenues par une volubilité et un débit de paroles hors pair. Le prototype de tout intellectuel avide de discours mirifiques, murmure-t-on dans les rangs du pouvoir et de la majorité présidentielle.
Selon toute vraisemblance, Martin Zinguélé n'aurait pas été tendre avec le régime de Bangui, mais n'a pas non moins essuyé des questions gênantes des représentants et sympathisants du pouvoir présents à ce meeting. Les cadres du P.NC.N mieux implantés dans la ville de Lyon auraient été les premiers à ouvrir les hostilités en tirant des salves lourdes à travers des questions qui rappellent au MLPC et aux sauvages Banyamulengues, sa responsabilité dans la braderie du secteur minier et forestier. Mais l'on sait que Martin Ziguélé a toujours nié toute responsabilité dans l'appel aux Banyamulengués et que cela dépendrait de la seule responsabilité de l'ancien Chef d'Etat-major des armées qui reçoit ses ordres du Chef suprême des armées, l'ex président Patassé lui-même.
Bref, querelle de cloches ou non ce serait au cours de ce meeting que Martin Ziguélé aurait de nouveau annoncé son retour au pays où devra se tenir un nouveau Congrès de réconciliation ou de refondation du MLPC par la mise à mort politique de l'ex président Patassé. Un événement politique en perspective.

Mercredi 11 Avril 2007
Jean Ding Kpi

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans DEMOCRATIE PARTICIPATIVE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES