Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 17:38
Le haut conseil de la Diaspora n est qu ine pure ursupation pas pas representative à cet effet je demande à tous nos compatriotes floués de nous rejoindre piur une action en justice contre ces faussaires Paris: Rencontre avec M. Ali Chaibou Directeur Général Adjoint de la BPMC Par Vianey Koyabe - 17/12/2012 Le 15 décembre à l'Ambassade de Centrafrique en France   cher(e)s compatriotes de la diaspora Centrafricaine de France, Je voudrais partager avec vous l’une des informations les plus importantes pour notre communauté; information qui a failli passer sous silence du fait de notre mauvaise organisation. Le15 décembre 2012 dans les locaux de l’Ambassade de la République Centrafricaine, une partie de cette longue lutte que nous n’avons cessé de mener a commencé à porter ses fruits. Et cela, par cette première rencontre avec le Directeur Général Adjoint de la BPMC Monsieur ALI CHAIBOU, venu à la rencontre de la diaspora Centrafricaine de Paris et de sa région, pour lui présenter un produit financier qui lui est spécifiquement destiné. Avant de présenter le compte rendu de cette rencontre, je vais brièvement ouvrir une parenthèse afin restituer certaines choses dans leurs contextes véritables pour ne pas dire véridiques. Lors de cette rencontre, j’ai eu la mauvaise surprise de découvrir une organisation fantoche et illégitime qui serait dénommé «HAUT CONSEIL DE LA DIASPORA CENTRAFRICAINE DE France», ou quelque chose dans ce genre, qui non seulement s’est auto proclamé «Représentant des Centrafricains de France», mais surtout s’est s’autorisé à parler au nom de la diaspora Centrafricaine de France. Mais c’est un autre débat que nous allons nécessairement mener prochainement. Simplement parce que nous sommes fatigués de certains comportements irrespectueux, toujours aptes à torpiller et à décourager les compatriotes de bonne volonté, qui essaient de s’impliquer pour faire quelque chose pour notre communauté.   Vianey Koyabe, entrepreneur Toujours est t-il que, cette longue lutte que nous avions mené depuis 2006 pour ma part, lorsque j’ai publié l’article «Combien pèse le potentiel économique et financier des Centrafricains de la diaspora?»; associé à d’autres compatriotes qui se reconnaîtront, car certains faisaient le déplacement depuis Lyon, voire même depuis Lille pour essayer de fédérer les associations Centrafricaines de France. Dans un premier temps sous la bienveillance de Madame Hélène Boganda, puis avec l’implication de beaucoup de compatriotes qui se reconnaîtront, peu importe leurs appartenances ou implications politiques. Nous avions souhaité à l’époque porter au niveau de nos autorités nationales des propositions concrètes, nous permettant d’apporter facilement notre pierre à l’édifice de la nation Centrafricain. N’en déplaise à certains, je voudrais entre autre reconnaître les efforts de Monsieur Maurice Ouambo, et le remercier, car ayant travaillé personnellement avec lui, et beaucoup d’autres qui se reconnaîtront, sur la question. J’ai besoin de reconnaître publiquement son implication de première heure, devant les opportunistes qui sortent aujourd’hui des bois pour s’octroyer la direction de cette nouvelle dynamique. A l’issu de cette rencontre à l’Ambassade de Centrafrique à Paris, nous avons eu le plaisir de suivre l’exposé du Directeur Général Adjoint de la BPMC (Banque Populaire Maroco-Centrafricaine). Ce dernier nous a brièvement présenté la Banque et un produit financier calqué sur celui offert par la banque CHAABI BANK à l’endroit de la diaspora Marocaine. L’information principale à retenir à ce stade du projet est la suivante: • La BPMC qui est une filiale de la CHAABI BANK, tout Centrafricain résidant sur le territoire Français, qui domiciliera son compte courant au sein de la CHAABI BANK pourra d’ici le début de l’année 2013, bénéficier d’une possibilité d’ouverture de compte d’Epargne à la BPMC de Bangui ; à partir de la France. • L’ouverture d’un compte bancaire au sein de la BPMC de Bangui permettra à la diaspora de faire des demandes de crédits tant sur le plan privé que pour les projets « Corporates » pour les créateurs d’entreprises. • Enfin, il a été présenté une liste de services financiers disponibles pour les diaspora Marocaine de France, et qui sera adaptés dès janvier pour la diaspora Centrafricaine. Cela portera sur les transferts de fonds à des tarifs imbattables, voire quatre fois inférieur aux tarifs WESTERN UNION par exemple, concernant les transferts de fonds, quatre types de transferts nous ont été présentés:   1. Le transfert Espèces à Espèces aussi appelé Cash to Cash : Ce type de transfert permet de déposer de l’argent en espèces au départ pour que cet argent puisse être retiré également à l’arrivé par le bénéficiaire le lendemain dans le réseau BPMC en Centrafrique. Espèces à espèces montant tarif: 0 à 100 € 7 €101 à 300 € 10 €301 à 600 € 15 €601 à 3 000 € 20 €3001 à 8 000 € 1,20 % Le transfert compte à Espèces aussi appelé Count to Cash: Il permet d’envoyer de l’argent par le débit de votre compte CHAABI BANK pour que cet argent puisse être retiré en espèce à l’arrivé par le bénéficiaire. 2. Transfert par prélèvement automatique : Quelque soit le montant, Compte BPMC : 2,90€ 3. Le transfert Espèce à compte aussi appelé Cash to Count : Vous déposez de l’argent en espèces pour que cet argent puisse être viré sur votre compte à la BPMC à l’arrivé le lendemain. Le transfert compte à compte : vous envoyez de l’argent par le débit de votre compte CHAABI BANK pour que cet argent puisse être viré sur votre compte en République Centrafricaine à la BPMC. La Direction de la BPMC promet de finaliser tous les accords partenariat nécessaire à la mise en place de ce produit financier, pour cette fin de mois de Décembre, et compte le mettre à la disposition de la diaspora pour janvier 2013 prochain. Je me permettrais de communiquer les coordonnées du Directeur Général Adjoint de la BPMC à tous les compatriotes, qui voudront en savoir un peu plus; simplement pour éviter les amalgames, et les comportements que j’ai dénoncé plus haut. C’est un homme ouvert, très professionnel et francs? Il saura directement répondre à vos questions: ALI CHAIBOUDirecteur Général Adjoint de la BPMCE-mail: chaibou_ali@yahoo.fr Cordialement, Vianey KOYABE   MOTS CLES : Envoyer à un ami | Imprimer 0 COMMENTAIRES Paris: Rencontre avec M. Ali Chaibou Directeur Général Adjoint de la BPMC Par Vianey Koyabe - 17/12/2012 Le 15 décembre à l'Ambassade de Centrafrique en France   Cher(e)s compatriotes de la diaspora Centrafricaine de France, Je voudrais partager avec vous l’une des informations les plus importantes pour notre communauté; information qui a failli passer sous silence du fait de notre mauvaise organisation. Le15 décembre 2012 dans les locaux de l’Ambassade de la République Centrafricaine, une partie de cette longue lutte que nous n’avons cessé de mener a commencé à porter ses fruits. Et cela, par cette première rencontre avec le Directeur Général Adjoint de la BPMC Monsieur ALI CHAIBOU, venu à la rencontre de la diaspora Centrafricaine de Paris et de sa région, pour lui présenter un produit financier qui lui est spécifiquement destiné. Avant de présenter le compte rendu de cette rencontre, je vais brièvement ouvrir une parenthèse afin restituer certaines choses dans leurs contextes véritables pour ne pas dire véridiques. Lors de cette rencontre, j’ai eu la mauvaise surprise de découvrir une organisation fantoche et illégitime qui serait dénommé «HAUT CONSEIL DE LA DIASPORA CENTRAFRICAINE DE France», ou quelque chose dans ce genre, qui non seulement s’est auto proclamé «Représentant des Centrafricains de France», mais surtout s’est s’autorisé à parler au nom de la diaspora Centrafricaine de France. Mais c’est un autre débat que nous allons nécessairement mener prochainement. Simplement parce que nous sommes fatigués de certains comportements irrespectueux, toujours aptes à torpiller et à décourager les compatriotes de bonne volonté, qui essaient de s’impliquer pour faire quelque chose pour notre communauté.   Vianey Koyabe, entrepreneur Toujours est t-il que, cette longue lutte que nous avions mené depuis 2006 pour ma part, lorsque j’ai publié l’article «Combien pèse le potentiel économique et financier des Centrafricains de la diaspora?»; associé à d’autres compatriotes qui se reconnaîtront, car certains faisaient le déplacement depuis Lyon, voire même depuis Lille pour essayer de fédérer les associations Centrafricaines de France. Dans un premier temps sous la bienveillance de Madame Hélène Boganda, puis avec l’implication de beaucoup de compatriotes qui se reconnaîtront, peu importe leurs appartenances ou implications politiques. Nous avions souhaité à l’époque porter au niveau de nos autorités nationales des propositions concrètes, nous permettant d’apporter facilement notre pierre à l’édifice de la nation Centrafricain. N’en déplaise à certains, je voudrais entre autre reconnaître les efforts de Monsieur Maurice Ouambo, et le remercier, car ayant travaillé personnellement avec lui, et beaucoup d’autres qui se reconnaîtront, sur la question. J’ai besoin de reconnaître publiquement son implication de première heure, devant les opportunistes qui sortent aujourd’hui des bois pour s’octroyer la direction de cette nouvelle dynamique. A l’issu de cette rencontre à l’Ambassade de Centrafrique à Paris, nous avons eu le plaisir de suivre l’exposé du Directeur Général Adjoint de la BPMC (Banque Populaire Maroco-Centrafricaine). Ce dernier nous a brièvement présenté la Banque et un produit financier calqué sur celui offert par la banque CHAABI BANK à l’endroit de la diaspora Marocaine. L’information principale à retenir à ce stade du projet est la suivante: • La BPMC qui est une filiale de la CHAABI BANK, tout Centrafricain résidant sur le territoire Français, qui domiciliera son compte courant au sein de la CHAABI BANK pourra d’ici le début de l’année 2013, bénéficier d’une possibilité d’ouverture de compte d’Epargne à la BPMC de Bangui ; à partir de la France. • L’ouverture d’un compte bancaire au sein de la BPMC de Bangui permettra à la diaspora de faire des demandes de crédits tant sur le plan privé que pour les projets « Corporates » pour les créateurs d’entreprises. • Enfin, il a été présenté une liste de services financiers disponibles pour les diaspora Marocaine de France, et qui sera adaptés dès janvier pour la diaspora Centrafricaine. Cela portera sur les transferts de fonds à des tarifs imbattables, voire quatre fois inférieur aux tarifs WESTERN UNION par exemple, concernant les transferts de fonds, quatre types de transferts nous ont été présentés:   1. Le transfert Espèces à Espèces aussi appelé Cash to Cash : Ce type de transfert permet de déposer de l’argent en espèces au départ pour que cet argent puisse être retiré également à l’arrivé par le bénéficiaire le lendemain dans le réseau BPMC en Centrafrique. Espèces à espèces montant tarif: 0 à 100 € 7 €101 à 300 € 10 €301 à 600 € 15 €601 à 3 000 € 20 €3001 à 8 000 € 1,20 % Le transfert compte à Espèces aussi appelé Count to Cash: Il permet d’envoyer de l’argent par le débit de votre compte CHAABI BANK pour que cet argent puisse être retiré en espèce à l’arrivé par le bénéficiaire. 2. Transfert par prélèvement automatique : Quelque soit le montant, Compte BPMC : 2,90€ 3. Le transfert Espèce à compte aussi appelé Cash to Count : Vous déposez de l’argent en espèces pour que cet argent puisse être viré sur votre compte à la BPMC à l’arrivé le lendemain. Le transfert compte à compte : vous envoyez de l’argent par le débit de votre compte CHAABI BANK pour que cet argent puisse être viré sur votre compte en République Centrafricaine à la BPMC. La Direction de la BPMC promet de finaliser tous les accords partenariat nécessaire à la mise en place de ce produit financier, pour cette fin de mois de Décembre, et compte le mettre à la disposition de la diaspora pour janvier 2013 prochain. Je me permettrais de communiquer les coordonnées du Directeur Général Adjoint de la BPMC à tous les compatriotes, qui voudront en savoir un peu plus; simplement pour éviter les amalgames, et les comportements que j’ai dénoncé plus haut. C’est un homme ouvert, très professionnel et francs? Il saura directement répondre à vos questions: ALI CHAIBOUDirecteur Général Adjoint de la BPMCE-mail: chaibou_ali@yahoo.fr Cordialement, Vianey KOYABE  

Partager cet article

Repost 0
Published by CENTRAFRIQUE OPINION - dans REGARDS CROISES DE LA DIASPORA
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES